Le temps de la solidarité

Se rendre disponible pour les personnes en difficulté

Chers amis,

L’attention aux personnes isolées et dépendantes s’organise peu à peu. Le virus peut tuer mais l’inattention aussi. Comme chrétiens notre vigilance s’exprime dans la prière, mais aussi par la charité accordée à notre prochain, notre plus proche voisin, telle personne dont nous savons qu’elle pourrait être en difficulté. Nous nous souvenons de ce que disait l’Abbé Pierre : « La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l’indifférence. »

Ceux d’entre nous qui le peuvent, et ne sont pas considérés comme faisant partie d’un public « à risque », sont donc invités à prendre contact avec les associations responsables de la collecte et de la distribution alimentaire, par exemple. Mais il est question aussi des personnes sans domicile, ou handicapées qui ont besoin de soutien d’urgence. La garde des enfants est aussi un point d’attention.

Tous les organismes caritatifs du département, laïcs, ou confessionnels, s’organisent, sous l’égide des pouvoirs publics, pour concerter leurs actions et bien les répartir sur le territoire. Appelez votre correspondant local : du Secours Catholique, d’Emmaüs, des Restos du Cœur, de Secours Populaire, de Cent Pour un Toît, etc.

Vous trouverez ci-dessous les indications données par le sous-préfet de Saint Girons, en charge de ces questions pendant cette épidémie.

+ Jean-Marc Eychenne – Évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix

  • Lettre du Sous-Prefet

Mesdames, Messieurs,
Ci-après, une demande d’information et quelques éléments d’informations :
1°) État des lieux de la distribution alimentaire en Ariège
Je vous remercie de bien vouloir me faire un point précis sur les modalités de distribution de l’aide alimentaire pour chacune de vos structures avant demain 12h :
– nombre de point de distribution (lieux)
– périodicité
– difficultés éventuelles (approvisionnement / bénévoles / autres)
2°) Déplacement de bénévoles pour le portage d’aide alimentaire à domicile :

Suite à l’arrêté ministériel du 19 mars, les déplacements pour des missions d’intérêt général sont explicitement identifiés. Pour faciliter le déplacement de vos bénévoles, il conviendrait que chaque association complète le justificatif de déplacement professionnel avec la signature et le cachet de l’association. Les forces de l’ordre, police et gendarmerie nationale, ont été informées de ces modalités au sein du département de l’Ariège.
cf. lien vers l’arrêté ministériel : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=8E724583894DF6BD2DB572E704F7DBB3.tplgfr31s_2?cidTexte=JORFTEXT000041737584&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041737347

2°) Réserve civique
A la suite des annonces du Président de la République, le gouvernement a décidé de lancer une plateforme d’engagement qui centralise les besoins des organismes d’intérêt général (associations, collectivités territoriales, administrations, établissements publics,…) et la volonté d’engagement de nos concitoyens. La « Réserve civique ». Cela afin de pallier le retrait des bénévoles âgés qui contribuaient largement au bon fonctionnement de l’aide sociale et alimentaire d’urgence – pour des raisons de sécurité sanitaire évidente. L’ensemble des Françaises et Français –  majeurs, de moins de 70 ans – seront ainsi appelés à se mobiliser sur les 4 missions ci-après pour la continuité de la nation :
1 – aide alimentaire (récupérer et distribuer des produits de première nécessité aux plus démunis) et aide d’urgence (préparer et aider à préparer des repars pour des personnes en difficultés)
2 – garde d’enfants (professionnels soignants)
3 – lien aux personnels fragiles isolées (téléphone, visio, mail)
4 – solidarité de proximité ( courses pour des voisins plus fragiles)
Les réservistes civiques, mais aussi les volontaires ou anciens volontaires du Service civique, comme les bénévoles réguliers d’associations seront « particulièrement mobilisés sur les missions prioritaires pour répondre à ces enjeux« .
Au sein de la DDCSPP de l’Ariège le contact pour la mise en place de la Réserve civique est Catherine SENE : catherine.sene@ariege.gouv.fr.
Je vous adresse ci-après le mail qu’elle a adressé aux mairies, opérateurs publics et associations.
Restant à votre écoute.
Bien cordialement,

Franck DORGE
Sous-préfet de l’arrondissement de Saint- Girons

Recevoir la Newsletter