Covid 19 – Hospitalité Diocésaine – rester attentif aux plus fragiles

Message de la présidente

Chères hospitalières, chers hospitaliers,
Voilà bientôt une semaine que nous sommes retenus chez nous ; pour certains d’entre nous, ceux qui ont la chance d’avoir un jardin et une maison confortable, c’est, bien sûr, acceptable, pour d’autres c’est plus compliqué …
Nous pensons tout particulièrement aux malades seuls dans les EHPAD  ou les maisons de retraite
mais aussi aux personnes isolées chez elles  … que faire ?
Dans chaque zone géographique de l’Ariège, les responsables de secteurs essaient de contacter les malades qu’ils connaissent, qu’ils ont peut-être accompagnés à Lourdes lors des précédents pèlerinages, c’est quelquefois complexe car tel ou tel n’entend pas, un autre ne peut pas arriver jusqu’à son téléphone … mais les animatrices acceptent volontiers de signaler un appel téléphonique; le moindre signe est apprécié par nos amis si souvent oubliés ou délaissés !
Si vous pensez à des personnes seules dont vous n’avez pas les coordonnées, vous pouvez joindre un responsable de secteur, tous ayant accepté d’être contactés (ainsi que Jean-Louis, Vincent ou moi, évidemment, nos listes sont complètes et facilement consultables) :
–  Joseph Comas dans le secteur du Pays d’Olmes 06 71 63 08 35
– Marie Thérèse Eychenne dans le secteur de Saverdun 06 85 56 86 28
– Yolande Dupont pour le Couserans, qui a actuellement quelques soucis de connexion qui devraient cependant se résoudre dans les jours qui viennent 06 22 22 41 76
– Eveline Delgenès sur Mazères 07 67 09 74 18
– Nicole Gérona pour le secteur de la haute Ariège 06 85 21  54 29
– Michel Creux pour Foix 06 08 05 23 31
– Jacques Rhodes pour la vallée de la Lèze 06 62 65 94 18
– Nathalie Rossi qui continue à travailler et côtoie ainsi les malades, garde un lien avec chacun. Elle nous suggère quelques très bonnes idées :  appeler tous les jours à heure fixe un couple très isolé et n’ayant pas de famille, cela donne un rythme à leur journée, pour d’autres, ce peut être aussi un message écrit, ou un courriel … les hospitaliers connaissent bien « leurs » malades ou personnes âgées, les situations diverses, et peuvent s’adapter à chacun …
 
Nous pensons également et bien évidemment aux soignants, ceux qui aident les personnes en difficulté dans leur quotidien, les aides soignantes et les aides soignants, les infirmières et les infirmiers, les médecins, les pharmaciens, beaucoup de ces soignants sont hospitaliers, tous sont admirables et tellement précieux !
L’ensemble des Français ne s’y trompe pas, actuellement une ovation est faite à 20h00 tous les soirs dans la plupart  des villes, pour remercier ceux qui travaillent pour notre santé, mais aussi pour que le quotidien soit assuré, merci à chacun !
Le 25 mars, mercredi, jour de l’Annonciation, les cloches de toutes les églises un peu partout en France, vont sonner à 18h30 pendant 10 minutes pour manifester notre fraternité et notre espoir commun; nous sommes invités à déposer une bougie à nos fenêtres, signe d’espérance qui transcende les convictions particulières: celui de la lumière qui brille dans les ténèbres.
« La maladie la plus méconnue est l’indifférence » nous disait l’Abbé Pierre. Soyons donc préoccupés par ceux qui sont plus isolés que nous, c’est notre premier devoir d’hospitalier.
Pour tous ceux d’entre nous qui ont mis leur confiance en Dieu et en la Vierge Marie, nous pouvons nous nourrir dans la prière quotidienne et par la lecture de la parole de Dieu.
Le 28 mars était prévue une journée de partage avec la pastorale de la santé, suivie de l’assemblée générale de l’hospitalité. Bien entendu, cette journée est annulée et sera reprogrammée dès que possible, nous vous en informerons.
N’hésitez pas à consulter régulièrement le site du diocèse, vous y trouverez de multiples informations, il est un lien précieux tout particulièrement en ce temps de confinement.
Dans l’attente de jours meilleurs, prenez soin de vous, de vos proches et de tous ceux qui vous sont chers.
Amitiés hospitalières.
Jo LELONG

Recevoir la Newsletter