Activités paroissiales récentes

par | 29/02/2024

0000-00-00 00:00:00
0000-00-00 00:00:00
 

********************************

********************************

********************************

********************************

Vierge pèlerine de Schoenstatt : Accueillez Marie et Jésus chez vous !

En octobre 1914, le Père Kentenich, qui exerce la fonction  d’aumônier auprès des étudiants du lycée à Schoenstatt (Allemagne), et quelques jeunes conclurent avec Marie une « Alliance d’Amour » dans une petite chapelle. Ils demandent à la Sainte Vierge d’exercer de façon particulière dans cette chapelle son charisme d’Educatrice.  Le mouvement de Schoenstatt est créé.

Aujourd’hui des personnes du monde entier y viennent en pèlerinage. A travers le monde, il y a environ 200 reproductions de cette première chapelle qui pérégrine.

L’icône itinérante « Mater Ter Admirabilis «  (Mère trois fois admirable), une Vierge à l’Enfant entourée d’un cadre en bois aux formes du sanctuaire de Schoenstatt, passe de foyer en foyer : chacun est appelé à garder le “sanctuaire” de la Vierge régulièrement.

En leur ouvrant la porte, nous invitons Jésus et Marie à entrer dans notre vie ordinaire pour qu’Ils la transforment en une vie d’amour contagieuse.

Le principe initial de cette Vierge pèlerine est de passer tous les mois pendant 3 jours dans les mêmes foyers.

Actuellement la Vierge pèlerine est revenue dans notre paroisse en janvier dernier et depuis elle passe de foyer en foyer. Plus d’une quinzaine de familles l’ont déjà accueillie.

Nous souhaitons dès septembre organiser sa visite régulière.

Dans notre paroisse très étendue et où le point de ralliement est la messe paroissiale il est plus astucieux de garder la Vierge une semaine pour se La passer le dimanche et idéalement La recevoir une fois tous les deux mois.

Pour adapter le pèlerinage de Notre-Dame dans notre paroisse nous nous adaptons:

  • 4 foyers minimum, 8 au maximum forment un groupe dans lequel la Vierge Pèlerine chemine (proximité géographique ou facilité de rencontre).
  • Chacun la garde une semaine puis la confie à la personne suivante inscrite sur une liste.
  • Chacun est libre d’accueillir cette visite comme il le souhaite et d’arrêter à tout moment. L’icône est accompagné d’un livret guidant la prière.

Après l’été nous aurons 3 icônes en circulation au sein de trois petits groupes pour ensuite étoffer chacun d’entre eux.

A titre personnel au sein de notre foyer une telle visite est très fédératrice pour les enfants qui aiment prier d’une manière différente pour l’occasion. Et donne l’occasion aux adultes de se « poser ».

En particulier les enfants de mon groupe de catéchisme ayant eu l’occasion de prier devant cette icône, ont demandé à ce qu’Elle vienne chez eux. C’est donc un bon moyen de faire entrer la prière au sein de ces foyers.

Si vous n’avez pas encore accueilli la Vierge pèlerine cette année et que vous le souhaiteriez, même une seule fois que vous participiez à la messe dominicale ou non, Marie ne fait pas de différence, contactez Florence au 06.62.88.15.10.

Florence T.

********************************

Guides et Scouts d’Europe

Nous sommes Guides et Scouts d’Europe, respectivement à la IIème Auterive et la Ière Pamiers.

La différence entre Guides et Scouts d’Europe et les Scouts de France c’est qu’aux Europe la foi fait partie intégrante de la progression et que les groupes sont non-mixtes.

Mât des couleurs, construit au début du camp d’été

Les scouts de Pamiers ont la spécificité d’être ce qu’on appelle des « scouts Alpins » ce qui veut dire que la plupart de nos activités ont lieu en montagne contrairement à ceux d’Auterive. En hiver nous faisons quelques week-ends en montagne sous la neige. Nous montons au lieu de camp en raquettes et fabriquons si besoin un « abri jurassien », c’est un igloo souterrain qui protège du vent et du froid.

Nos activités ont toujours lieu dehors.

Nous campons dans la forêt, nous cuisinons au feu de bois et faisons plein d’activités en plein air comme des « grands jeux » ou des veillées.

C’est pourquoi nous recherchons des lieux pour nos week-ends pendant l’année scolaire. Il nous faut avoir accès à un grand terrain avec des bois ou forêt, de l’eau potable et si possible la permission de couper des arbres pour nos installations. N’hésitez pas à nous proposer.

Pendant l’été nous avons un camp d’une durée moyenne de 2 semaines durant lesquelles nous faisons des installations à base de bois pour être plus confortables.

Tente surélevée

Table

Nous nous amusons avec un « grand jeu », des olympiades et une exploration qui peut durer plusieurs jours. Durant toutes ces activités les jeunes de 12 à 17 ans se mesurent les uns aux autres par équipes que nous appelons « patrouilles » de 6 à 8 guides ou scouts. Chaque patrouille a un totem et est placée sous la protection d’un saint patron. La patrouille d’Alice est celle du Colibri et celle de Maël l’Aigle.

Certains week-ends ont lieu avec toutes les patrouilles du groupe, d’autres week-ends les patrouilles campent séparément.

Maël : « Le scoutisme me fait grandir dans la foi et me permet de m’amuser avec des jeunes de mon âge. Je me suis trouvé plusieurs points communs avec des amis rencontrés aux scouts. Ce qui facilite vraiment les relations. J’aime bien le principe des activités en plein air et le campisme »

Alice : « Etre avec des filles de mon âge sans adulte me permet de prendre de l’autonomie. J’ai appris de mes aînées et cette année je serai la responsable de ma patrouille. Ce sera alors à moi de les guider, j’ai hâte ! »

Avant d’être guide et scout nous étions louvette et louveteau dans les groupes pour les plus jeunes de 8 à 12 ans.

Alice 15 ans et Maël 13 ans

********************************

Être baptisé, faire sa première communion, être confirmé, c’est possible à tout âge. Qu’est-ce que le catéchuménat, et qui est concerné par le catéchuménat ?

Dans le mot catéchuménat, dans le mot catéchisme et dans le mot catéchèse nous retrouvons la racine “échu“ ou “écho“. Ce qui signifie « celui en qui la parole de Dieu fait écho » dans son cœur et dans son être.

C’est avec ce prérequis que les personnes sont accueillies par l’équipe du catéchuménat de la vallée de la Léze.  Les catéchumènes sont ceux qui ne sont pas encore baptisés. Cependant nous accueillons également des adultes qui ont été baptisées petits mais que les circonstances de la vie font qu’ils n’ont pas pu être catéchisés, donc ils n’ont pas reçu les sacrements de la Communion de l’Eucharistie et/ou de la Confirmation ils n’ont pas réalisé le cheminement classique des jeunes pour des raisons diverses.

Après un temps d’accueil et d’échange, l’accompagnement du cheminement débute ; il se déroulera en 3 étapes essentielles.

L’étape 1 , on l’appelle l’étape d’entrée en catéchuménat où l’entrée en église : c’est à ce moment-là que les futurs baptisés reçoivent « l’assignation », tous leurs sens seront signés, les yeux, la bouche et les oreilles du signe de la croix ; et puis ils reçoivent solennellement le livre de la parole de Dieu. Ce jour-là c’est une célébration qui est très importante puisque à partir de cette date le catéchumène a un statut dans l’église, pas le statut du baptisé mais un statut de catéchumène.

Le cheminement : Il commence alors son initiation, il va étudier la parole de Dieu. Il va se laisser façonner par cette parole et acquérir une certaine maturité dans la foi durant une vingtaine de rencontres avec les accompagnants, soit 2 ans.

Cependant d’autres, souvent appelés « des recommençants » c’est-à-dire : celui qui chemine d’ici à la confirmation. Ils souhaitent rejoindre l’église donc le temps de maturation de la foi est beaucoup plus court. Il peut arriver qu’ils reçoivent la confirmation au bout des premières séances accompagnement, tout dépend de leur cheminement personnel. Une certaine flexibilité est donc possible.

Les appuis du cheminement,

Durant la Conférence des Évêques de France après des rencontres, à partir d’expériences vécues ici ou là, les évêques ont estimé qu’il fallait 4 appuis incontournables pour la catéchèse des adultes et même pour toute démarche des baptisés.

  • 1er appui la parole de Dieu.  Dieu nous parle, l’expression même de cette parole est l’évangile. Dans le diocèse nous travaillons particulièrement l’évangile de Marc ; non pas parce que c’est le plus court mais parce que c’est celui qui précise dès le titre « évangile de Jésus-Christ fils de Dieu » d’emblée Jésus-Christ n’est pas n’importe qui, c’est le fils de Dieu. L’évangile de Marc commence par le baptême de Jésus et parce que c’est aussi l’évangile qui a été utilisé pour les catéchumènes dans les premiers temps de l’église.
  • 2eme appui c’est la conversion. La conversion est au centre du changement de comportement, cette parole de Dieu que le catéchumène reçoit avec son intelligence, ses yeux, il faut que sa conviction passe dans tout son être par son cœur pour se traduire par des gestes, par des actes de la vie de tous les jours. J’applique ma conversion à ma vie c’est le 2e appui.
  • 3eme appui c’est la vie sacramentelle. C’est la prière, donc être appelé aussi à avoir une relation particulière avec le seigneur dans la prière. Il va découvrir que Dieu rentre en relation avec lui et que le dialogue peut s’établir à travers la liturgie, à travers la vie sacramentelle. C’est là que le catéchumène fait l’expérience de cette vie relation particulière avec le divin.
  • 4eme appui c’est la vie ecclésiale. C’est l’église, et donc il va apprendre à vivre, à découvrir des frères et des sœurs, à découvrir que l’église c’est la relation qu’il a avec l’accompagnateur ; mais c’est aussi se tourner vers l’extérieur, la communauté ; pour beaucoup c’est un peu la première expérience d’église qu’ils font à ce moment-là. Une église qui les accueille avec leur questionnement, avec leurs richesses, avec leurs fragilités. Des cheminements multiples tous ensemble.

L’étape 2 : appel décisif

L’Appel de Dieu, l’évêque après avoir écouté ou lu le souhait motivé du catéchumène dit : « Moi j’estime que tu es prêt ou que tu es prête, alors je t’appelle pour recevoir les sacrements » c’est ce qui est célébré lors de la célébration « d’appel décisif ». L’évêque appelle et le catéchumène atteste par ses réponses et par sa signature qu’il est d’accord et qu’il accepte de recevoir les sacrements. C’est vraiment l’insistance sur la liberté des 2 côtés qui est soulignée, la personne reste libre d’accepter ou de ne pas accepter ; Jésus dit bien : «si tu veux… » principe de l’amour et du libre arbitre.

L’étape 3 : les sacrements de la Communion de l’Eucharistie et/ou de la Confirmation

La célébration des trois sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, confirmation et eucharistie a généralement lieu lors de la vigie Pascale. Cet engagement signifie : appartenir à une communauté, prier ensemble en Eglise et rencontrer des catholiques qui essaient de dire les mots de leur foi et de vivre dans une communion fraternelle.

Eva Fouque

Le saviez-vous ?                                                                                                                                                                                   

Il y a un lien tout particulier entre carême et catéchuménat : le carême a été institué pour cette catégorie de personnes dans les premiers siècles de la chrétienté. L’église avait mis en place ce carême qui durait déjà 40 jours à l’époque pendant lesquels c’était un peu la préparation ultime pour les catéchumènes et puis on s’est dit mais si cette loi est bonne pour les catéchumènes, ça ne peut être que bon aussi pour les anciens baptisés ; et donc on a étendu aux anciens baptisés ce temps de carême, le temps de conversion, de renouvellement de la profession de foi baptismale.

A qui s’adresser sur la paroisse de la vallée de la lèze pour devenir Catéchumène ?

S’adresser au Père Jean-Marcel JORDANA qui va vous orienter vers une petite équipe d’accompagnateurs sur la paroisse. Contactez l’équipe Catéchuménat de la paroisse

DUMONT Martine                                                                             brunoetmartine.dumont@sfr.frFOUQUE Eva               eva.fouque@orange.fr
.

********************************

Visite de l’abbaye Sainte Marie de Lagrasse

Samedi 8 juillet un petit groupe de paroissiens de la vallée accompagnés du père Jean-Marcel se sont retrouvés dès potron-minet pour aller visiter l’abbaye Sainte Marie de Lagrasse dans l’Aude, à 2h de chez nous.

Cette magnifique abbaye au sein du massif des Corbières héberge une quarantaine de chanoines dynamiques dont la moitié d’entre eux sont des prêtres. Les chanoines sont des religieux vivant en communauté voués au service d’une église particulière. Ils vivent sous la règle de Saint Augustin.

La journée a commencé par la messe sous la forme extraordinaire du rite romain, donc dite en latin. Les chanoines nous ont prêté des missels pour (essayer de) suivre.

Nous avons ensuite visité une petite partie de l’abbaye guidés par le père Benoît. Visite qui a pris fin dans le jardin biblique regroupant des plantes symboliques de la Bible, le climat de Lagrasse s’apparentant à celui de la Terre Sainte.

Le repas pris dans la bonne humeur a permis de partager vivres et blagues.

Après un temps libre passé par beaucoup d’entre nous dans la librairie bien fournie de l’abbaye nous avons rejoint le père Benoît pour une conférence sur le Pardon. Initialement la conférence devait porter sur le colonel Arnaud Beltrame et être assurée par son confesseur qui finalement a dû s’absenter pour urgence familiale. Finalement cet enseignement a permis à chacun d’avancer dans sa compréhension du pardon.

La fin d’après-midi a permis à certains d’aller visiter le village de Lagrasse puis d’aller aux vêpres chez les chanoinesses d’Azille.

Nous avons pu dès le lendemain à la messe dominicale, apprécier la cohésion qu’une telle sortie a générée entre nous.

Florence T

********************************

LA MARCHE DES ANES DU MOULIN !

Une heureuse initiative avec les amis et bénévoles du CCFD-TERRE SOLIDAIRE des vallées de la Lèze et de l’Arize :

Ce samedi 29 juillet de Méras à Lapeyrère, une trentaine de marcheurs se sont mis en route avec Rita et Margaux qui séjournaient depuis 2 mois chez Marie-France et Jeannot à Méras. Il fallait maintenant rentrer au Moulin… 6 km.

L’idée était de participer à l’opération « Kilomètres contre la faim » pour soutenir les actions en faveur de l’agriculture familiale menées par les membres de CIPCA en Bolivie : une petite contribution de 2 € versées par km pour chaque participant. C’est Madeleine qui pilotait le convoi avec 3 haltes devant les croix de missions pour prendre le temps de lire des extraits de Laudato Si’, chanter et admirer la nature…  Le groupe qui comprenait grands-parents, parents et enfants, lesquels se sont employés à conduire les ânes avec sérieux, a suivi avec plaisir la petite route des coteaux du Volvestre. D’autres amis sont venus nous rejoindre pour partager un repas où chacun a contribué : un temps chaleureux et convivial sous les ombrages alors que  Rita et Margaux avaient retrouvé leur domaine.   Nous avons pu accueillir une famille (parents et 3 petits enfants originaires de la République Démocratique du Congo) hébergés au Carla mais avec obligation de quitter le territoire d’ici fin août, leur demande d’asile ayant été rejetée. Une mobilisation s’organise pour les aider et les accompagner pour une demande de recours. 

        Solidarité ici et là-bas, c’est le slogan du CCFD-Terre Solidaire !

Merci à tous ceux qui nous ont rejoints et aidés pour partager ces beaux moments ; à Madeleine et Hervé porteurs du projet et au Père Jean Marcel qui apporte son soutien à toutes ces initiatives.

         Colette Franco du bureau diocésain CCFD-Terre Solidaire de l’Ariège

********************************

Retraite à Lourdes des 13 et 14 mai 2023

Certains enfants du diocèse (des secteurs de Pamiers, Mazères, Saverdun et Vallée de la Lèze) préparant leur première communion ont choisi de mettre leurs pas dans ceux de Bernadette durant ce temps de pèlerinage. Ils étaient accompagnés par le père Cédric Pujol, leurs catéchistes et quelques parents.

Samedi, la première étape à Bartrès nous a révélé le lieu ; l’église et surtout la bergerie où Bernadette toute jeune enfant a pris soin d’un troupeau de moutons tout en fréquentant assidûment l’église dans le profond espoir de pouvoir faire sa première communion.

A Lourdes, en début d’après-midi, une religieuse a captivé les enfants en narrant le vécu de Bernadette avec, à l’appui, la visite des lieux d’habitation familiale et, bien entendu, sa rencontre avec Marie lors des apparitions. L’abbé Cédric a ensuite célébré la messe en l’église “Mater Dolorosa“. L’étape suivante a été Bétharram avec notre installation dans les locaux, notre restauration suivies d’une très fervente veillée de prière à la Sainte Famille dans la très belle église toute proche.

Dimanche matin, tout notre groupe a assisté au visionnage d’un film sur le pardon. Puis les enfants ont été accueillis dans les salles de classe du collège, encadrés par les catéchistes et l’abbé Cédric, pour différents programmes d’enseignement selon les groupes.

Nous avons participé à la messe dominicale exceptionnelle de 11 h célébrée par l’évêque émérite de Bayonne –Monseigneur Pierre Molères – en l’honneur du centième anniversaire de la béatification de Saint Michel de Garicoïts.

Pour la dernière étape à Lourdes à 14 h, notre groupe a suivi dans le recueillement l’abbé Cédric au sein du sanctuaire, devant la grotte de Massabielle, la fontaine miraculeuse et le brûloir des cierges.

Durant les trajets ponctués de prières et de chants fervents, tous les cœurs jeunes et moins jeunes ont été saisis dans cet élan d’unité, de confiance et d’espérance.

                                                                         Maguy C.

Photo du groupe communiquée par l’abbé Cédric

********************************

La Saint-Antoine à Lézat

L’édition 2023 poursuit son beau renouveau, beaucoup de paroissiens et visiteurs de la vallée et d’ailleurs sont venus assister à ce bel événement.

Relancée en 2022 et décalée pour cause d’élection, la Saint-Antoine a été encore décalée, cette fois-ci au 11 juin. Cela n’a pas empêché à cette fête traditionnelle de rayonner encore une fois.

Le soleil au rendez-vous, la joie des paroissiens, la bonne humeur des bénévoles et des visiteurs ont marqué les prémices de l’été.

En ces temps de crise rappelons-nous que St-Antoine, admiratif de la vie de Jésus, vendit tous ses biens et les donna aux pauvres. Il est considéré comme le « père » des moines, étant reconnu pour avoir évangélisé le Moyen-Orient puis l’Occident.

A la sortie de la messe, la superbe jonchée nous attendait, parée de mille couleurs. Chaque tableau de verdure et de fleurs nait de l’imagination de chaque habitant sur le parcours de la procession.

Procession menée par le père Jean-Marcel avec la relique de Saint-Antoine, les scouts et le groupe d’expression folklorique de Toulouse.

Au passage toute la communauté remercie les porteurs qui ont permis à la procession de se dérouler, rendez-vous pris l’année prochaine !

                                                                                                  Catherine P

********************************

Un dimanche de Pentecôte

C’est l’esprit-Saint qui a soufflé en ce dimanche de Pentecôte en nous rappelant qu’il peut faire fi de toutes les langues qui nous séparent.

Quel plus bel hommage que ces seize baptisés de tous âges qui ont reçu le sacrement de confirmation en la présence de l’Abbé Serge Billot et du Père Jean-Marcel Jordana, entourés de leurs familles, amis et de notre communauté.

La confirmation est un moment fort où se réaffirme l’appartenance à la communauté chrétienne et la force du confirmé qui devient témoin de la foi chrétienne.

Le moment fut solennel avec la séquence du Veni Sancte Spiritus chanté par le Père Jean-Marcel.

La musique accompagna aussi cette célébration avec le splendide hymne à l’offertoire du « Veni creator » de Charles PINEAU puis une touche joyeuse à la sortie avec Komm, Gott Schöpfer, Heiliger Geist de Jean-Sébastien Bach est venue rythmer l’après confirmation et la fin de la messe par l’organiste Claudia Lucas.

La communauté souhaite à nos confirmés, forts de cette reconnaissance, une longue vie chrétienne.

                                                                                                                Catherine P.

*** L’abbé Serge Billot est, en l’absence d’évêque à Pamiers, l’administrateur diocésain du diocèse de Pamiers, Mirepoix et Couserans ; il est habilité à donner le sacrement de confirmation.

********************************

Messe du dimanche 7 mai à Lézat

Cette messe a été marquée par la présence des porte-drapeaux et d’une délégation du conseil municipal de Lézat qui n’ont pu assister à la totalité de l’office en raison de la commémoration de l’armistice du 8 mai 1945 en d’autres lieux du village.

Inédite et beaucoup plus surprenante, l’entrée dans l’église de l’équipe de rugby lézatoise qui s’est avancée dans le chœur pour assister à l’office ; les joueurs venaient accompagner un moment émouvant : le baptême de Grégory, l’un des leurs.

On distingue : à gauche les porte-drapeaux et les enfants de chœur, devant l’autel le trophée, à droite les joueurs de l’équipe de rugby.
Au centre : le père Jean-Marcel, assisté du diacre Bérenger, baptise Grégory entouré de sa marraine et de son parrain.

Témoignage :

Le 7 mai dernier, lors de la messe dominicale, l’abbé Jean-Marcel a baptisé Grégory, joueur de rugby à l’Union Sportive Lézatoise. Tous ses coéquipiers étaient dans le chœur pour l’accompagner, avec sa marraine Claire et son parrain Jonathan.

L’évènement était d’autant plus joyeux que la veille, samedi, l’équipe avait gagné la finale de la Ligue d’Occitanie. Il faut dire qu’avant chaque match de phase éliminatoire, toute l’équipe venait à l’église et montait au clocher pour y préparer sa cohésion. Ils ont donc gagné en huitième contre les aveyronnais d’Espalion par 34 à 30, puis en quart sur les Catalans de l’Entente du Têt, 14 à 9 ; en demi contre la grosse équipe de Caraman, 17 à 16, et enfin, en finale, sur Murviel-lès-Béziers,  par 25 à 18, dans un très bon match, joué dans un excellent esprit.

Nous rendons grâce à Dieu pour le bonheur qu’ils nous ont donné ; et bienvenue à Grégory dans la communauté chrétienne.

                                                                                       JR (paroissien, supporter de l’USL)

Pendant le baptême de Grégory

On aura aussi retenu de cette messe, la présence du jeune Frère Bérenger, diacre dominicain à Toulouse, qui, malgré l’environnement inhabituel et perturbant, a prononcé une homélie remarquée dont le père Jean-Marcel a souligné la grande qualité en prodiguant ses encouragements au futur prêtre.

********************************

Quelques échos du bout de la paroisse de la vallée de la Lèze…                              

 La fraternité Saint Blaise.

La fraternité Saint Blaise est un lieu de rassemblement, de solidarité et de partage où chacun peut trouver du réconfort et des réponses à ses questions. Pour ceux qui cherchent à approfondir leur compréhension de la foi ou à s’engager plus activement dans leur communauté.

La fraternité en réunion

Elle agit afin de créer des liens entre ses membres pour faire vivre la foi et elle accueille de nouvelles personnes désireuses de découvrir « une autre réalité » ; en effet, ses membres tentent, par des petits gestes quotidiens, de faire vivre le message d’amour et de justice du Christ.

La fraternité Saint Blaise existe depuis plus de 10 ans, fondée au départ par un couple ; le groupe se compose, aujourd’hui, d’une dizaine de personnes qui se réunissent une fois par mois. Le second jeudi du mois, les membres issus de divers milieux professionnels apportent leurs contributions pour enrichir les échanges.

Outre l’animation des réunions mensuelles, la fraternité Saint blaise prépare les messes du secteur, apporte un soutien technique et humain aux projets nouveaux, anime l’accueil des personnes en recherche tous les vendredis après-midi dans l’église de Pailhès, organise des séances ciné-Théo.

Par exemple grâce au concours de ses membres, les portes de l’église de Loubens se rouvrent plus souvent. Au cours de l’année 2022, 3 cérémonies ont été célébrées par le Père Jean-Marcel Jordana qui soutient le projet. La Messe de Noël de Loubens, comme partout en France, a clôturé l’année de ce « renouveau » le 24 décembre.

Depuis 2023, Nous organisons un repas fraternel après les messes célébrées à Pailhès ou à Loubens ; les célébrations sur ces deux lieux sont toujours suivies d’un temps de partage et de convivialité. Pour un chemin vers une vie spirituelle plus enrichissante nous méditons le chapelet tous les derniers jeudis du mois dans l’église de Loubens.

Nous projetons de créer un espace « « biblio livres » dans l’église de Pailhès.

Nous sommes un groupe soudé, animé par un esprit de fraternité et de partage, et nous souhaitons œuvrer ensemble pour l’avènement d’un monde plus juste et plus fraternel. Nous sommes ouverts à toutes les personnes qui souhaitent nous rejoindre et partager avec nous leurs idées, leurs projets et leur foi.

E.F. (

Les Rameaux à LOUBENS

********************************

Semaine sainte et célébrations pascales 2023 à Lézat

Jeudi Saint

Le lavement des pieds par le père Jean-Marcel

Le jeudi saint commémore l’institution par Jésus de l’Eucharistie au cours du dernier repas pris avec ses disciples la veille de sa passion. Au début de la célébration du jeudi 6 avril, le père Jean-Marcel a accompli un autre geste du Christ qui a précédé la cène en lavant les pieds de quelques fidèles de l’assistance. “ Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. “ (Saint Jean 13, 14).

L’office du jeudi saint s’est poursuivi dans le recueillement soutenu par les magnifiques chants du quatuor vocal “Le Psaltérion“

Le quatuor “Le Psaltérion“ pendant l’office du jeudi saint
Extraits

Vendredi Saint

À partir de 15 h, le chemin de croix, dans l’église Saint-Jean-Baptiste de Lézat, a réuni de nombreux fidèles de la vallée de la Lèze. Ensuite a été célébré, dans un grand recueillement, l’office du vendredi saint avec la passion du Seigneur, les dix intentions de la prière universelle particulière, l’adoration des reliques et de la sainte croix.

Le soir, à partir de 20 h, quelques membres des communautés protestante et catholique, se sont réunis au temple du Carla-Bayle pour prier et célébrer ensemble au cours d’une veillée œcuménique ; rencontre fraternelle qui se renouvelle annuellement.

Veillée œcuménique au temple du Carla-Bayle

Samedi Saint   

LaVeillée Pascale a été célébrée à Lézat à partir de 21 h.

Office de la lumière : “En cette nuit très sainte, notre Seigneur Jésus Christ est passé de la mort à la vie

Jour de Pâques

                Ce dimanche matin, les plus courageux se sont levés tôt pour participer aux laudes près de l’ermitage Saint-Antoine afin d’accueillir le lever du soleil par de magnifiques cantiques entonnés par le père Jean-Marcel.

Les laudes au lever du soleil
Extraits
Le petit déjeuner après les laudes

Pendant la messe du jour de Pâques,  Emmy Subra et Édouard Lescat ont été baptisés.

Baptêmes de Emmy Subra et de Édouard Lescat

********************************

EntraideS Arize-Lèze

Spectacle et galette des rois

Le samedi 21 janvier, les associations EntraideS Arize-Léze et UDAC ont offert un merveilleux après-midi aux sympathisants, bénéficiaires et autres invités qui se sont déplacés à la Salle des Flots Bleus au Carla-Bayle.

Un spectacle de magie et de jonglerie, “Le manoir des Mystères“, présenté par la Cie Ben et Léo a enchanté les petits comme les grands venus très nombreux. A suivi une magnifique démonstration de danses traditionnelles au son d’un accordéon; quelques spectateurs se sont laissés entraîner et se sont aventurés sur la piste. Et pour finir agréablement ce moment de rencontre, la galette des rois a été partagée.

Bravo à EntraideS Arize-Lèze et à l’UDAC pour cette initiative, les invités ont été comblés par ce riche programme et sont repartis ravis.

En ce temps de Carême, soyons généreux pour soutenir EntraideS Arize-Lèze qui fait un travail de soutien essentiel auprès des personnes en situation de précarité tout près de nous.

.
.
.

********************************

L’Hospitalité diocésaine dans la vallée de la Lèze

Ce dimanche 11 décembre un peu avant 10 heures, il y avait de l’animation autour de l’église de Lézat : les hospitaliers de l’Ariège accompagnés de quelques personnes malades ou handicapées s’étaient donné rendez-vous pour la journée. C’est une habitude de se retrouver deux à trois fois par an en dehors du temps de pèlerinage du mois d’août afin de maintenir les liens et aussi trouver du financement pour « alléger » le coût du pèlerinage.

Après la messe célébrée par le père Jean-Marcel Jordana accompagné par Mathieu Acien, diacre et actuel président de l’Hospitalité, hospitaliers et personnes accompagnées se sont trouvés une centaine à la salle des fêtes de Lézat. La daube, les choux servis en dessert ont reçu bon accueil mais n’ont pas réussi à interrompre les discussions animées suscitées par les retrouvailles.

Un petit tirage au sort a permis à quelques heureux de recevoir des lots « surprises » et a clôturé cette rencontre vers 16 heures afin de permettre aux ariégeois éloignés de repartir avant la tombée de la nuit.

 
Pendant le repas dans la salle des fêtes de Lézat

********************************

L’église Saint Jean Baptiste du Carla-Bayle

Depuis plusieurs années Michelle et Alain Martinez consacrent une grande part de  leur énergie et de leur temps à l’entretien de l’église, l’organisation de sa décoration et à l’animation des activités qu’elle accueille (messes, célébration des fêtes, concerts, …). La décoration intérieure de l’église par plusieurs artistes du village est particulièrement impressionnante, et considérée comme une magnifique réussite. Par son originalité elle attire maintenant de très nombreux visiteurs.

Un généreux mécénat encouragé par Mgr Jean-Marc EYCHENNE et par le père Jean-Marcel JORDANA. Michelle et Alain évoquent la genèse de cette entreprise, le chemin parcouru et les projets envisagés dans cette belle vidéo :

L’église du Carla-Bayle continue sa rénovation avec la mise en place, soutenue par la mairie et la FONDATION DU PATRIMOINE ainsi que par Les Amis de l’Église,d’une Convention de collecte de dons pour aider à la restauration des vitraux ; d’abord ceux classés, représentant les deux Evangélistes Saint Luc et Saint Mathieu, pour lesquels les travaux devraient commencer en fin d’année 2022.        Plusieurs tranches de travaux seront prévues au cours des prochaines années pour la Rosace du porche, les deux autres vitraux des évangélistes Saint Jean et Saint Marc, ainsi que pour le vitrail neutre à droite qui sera consacré à Saint Michel Archange.

         Monsieur Couret, le Maire, doit s’occuper du toit de la sacristie avant l’hiver et nous le remercions chaleureusement. L’article paru en juin 2022 dans le Bulletin Municipal du Carla-Bayle est un signe encourageant pour l’association qui attend ces travaux.

         Tout don est susceptible de donner lieu à un reçu fiscal pour déduction des impôts.

                                               M&A Martinez

La rosace du porche  
Les vitraux du mur nord

Pour découvrir une présentation détaillée et illustrée de ce projet et le soutenir par un don :https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-saint-jean-baptiste-du-carla-bayle

********************************

Un baptême à Lapeyrère

Le samedi 9 juillet 2022, un air de fête égayait le petit village blotti autour de l’église de Lapeyrère. En cet agréable après-midi d’été la famille et les amis d’Estelle et de Stéphane CAMBOULIVE se rassemblaient joyeusement pour participer au baptême de leur jeune Timothé.

La célébration du sacrement avait été très bien préparée. Un joli feuillet comportant les textes et les chants permettait de suivre la messe au cours de laquelle Timothé allait intégrer la communauté catholique. Dans une église pleine, s’est déroulé un très bel office dirigé par le père Jean-Marcel, animé par quelques chanteuses de la chorale paroissiale soutenues par l’accompagnement musical de Janine. André, le carillonneur titulaire, a bien marqué l’événement en mettant à contribution les cloches qui n’ont pas souvent l’occasion de se faire entendre !

Après ce moment sérieux et intense, les nombreux participants se sont retrouvés sur la pelouse toute proche pour un agréable apéritif qui a permis les retrouvailles et les rencontres puisque la famille de Timothé a des attaches dans plusieurs régions et pays (Toulouse, Paris, l’Angleterre, le Cameroun).

Un magnifique repas dans la salle des fêtes a rassemblé les invités pour une soirée qui s’est prolongée tard dans la nuit.

Le moment du baptême

Malgré toute la fatigue de la préparation de cette journée exceptionnelle, Maguy – la grand-mère de Timothé – était ravie de la réussite de cette belle fête comme l’aurait été José son époux décédé il y a près de 2 ans pendant son mandat de maire de Lapeyrère.

********************************

Activités de l’été 2022 dans le secteur paroissial de la Lèze

Au terme de 2 années pendant lesquelles la vie des villages de la vallée de la Lèze a été, comme partout ailleurs, fortement perturbée par l’application de consignes sanitaires diverses, la vie a repris son cours normal.
Maintenant, chaque fête patronale de village du secteur se déroule de manière habituelle avec, le plus souvent, le bal et le grand repas festif du samedi soir, les jeux et animations pour les enfants. Tout aussi importante, la messe dominicale correspondante est régulièrement demandée par le maire ou le comité des fêtes. Elle est célébrée par le pre Jean-Marcel, en général accompagné des chanteuses de la chorale, de l’organiste, et de plusieurs paroissiens habitués de la messe à Lézat mais venus se joindre à la communauté locale en fête. Pour cette occasion particulière, la messe, en présence d’une délégation d’anciens combattants, est suivie d’un moment de recueillement devant le monument aux morts avec dépôt de gerbe et allocution du maire, puis d’un apéritif amical offert aux participants.

À SAINTE-SUZANNE, le dimanche 31 juillet
À MASSABRAC le dimanche 10 juillet

Le Père Jean-Marcel nous a toujours encouragés à suivre ces messes dans les églises des villages en fête malgré leur horaire tardif (11h30, pour respecter la contrainte de la messe dominicale régulière à Lézat à 10h). L’office est ainsi soutenu par une assemblée plus vivante et active (musique, chants, avec parfois la participation d’enfants de chœur).
L’accueil de la population locale, colorée et joyeuse en ce jour de fête, est toujours cordial et très agréable.
C’est aussi la découverte, pour les habitués aux messes à Lézat des églises des villages du secteur : depuis les magnifiques monuments anciens en belles pierres apparentes jusqu’aux bâtiments beaucoup plus modestes mais toujours très bien entretenus malgré leur rare utilisation. Notre participation à ces fêtes est un hommage à l’effort important consenti par les municipalités pour la sauvegarde et la valorisation de ce patrimoine.
Enfin, notre présence est aussi le signe qu’une communauté vivante de croyants existe autour de l’église centrale de Lézat et pourrait être un encouragement pour certains résidents des villages périphériques à se joindre aux assemblées des messes dominicales ordinaires.

À BAJOU le dimanche 7 août
À DURFORT, le dimanche 3 juillet

********************************

LEZAT – CASTAGNAC

Carnets rose et blanc
Deux événements heureux sont venus combler de bonheur les familles de Dominique et Véronique Grandet :
Le 15 mai, leur fils Frédéric et sa compagne Marion Belbenoit ont accueilli Apolline dans leur foyer. Elle est la deuxième arrière-petite-fille d’Aline Baudot, de Castagnac. Apolline fait aussi la joie de ses deux autres arrières grand-mères, de son arrière-grand-père, ainsi que de ses grands-parents maternels : Marc et Véronique originaires du Jura, mais aussi de Bourgogne, tout comme l’était son arrière-grand-père, Bernard Baudot.
Apolline a reçu le doux prénom de la sainte patronne de Lézat, où demeurent ses grands-parents ainsi que sa tante et son oncle, Nathalie et Benjamin avec leur fille Joy.

Le 25 juin, la mairie de Lézat accueillait Nathalie et Benjamin, avec leurs familles et amis pour célébrer leur union. C’est une Maman heureuse et émue qui a eu le privilège de célébrer leur mariage, en tant que maire adjointe du village ; un de ses plus beaux rôles dans cette fonction. Après la cérémonie civile, les jeunes époux avaient choisi l’église de Castagnac pour échanger leurs consentements en présence du Père Jean-Marcel. Une cérémonie émouvante, puisque cette belle église accueillait la troisième génération de la famille de la mariée, à l’occasion du mariage de ce jeune couple.
Les familles des mariés adressent leurs remerciements au Père Jean-Marcel pour avoir accompagné les jeunes époux dans leur nouvelle vie de couple, à Amédée Laborde qui accueillait le joyeux cortège au son des cloches de l’église, témoins perpétuels des événements de nos villages, ainsi qu’à Christiane pour son aide et sa présence dans l’organisation de cette cérémonie.

V. G.

********************************

Les 50 ans du père Jean-Marcel

En ce vendredi 8 juillet 2022, ce fut l’occasion pour la communauté de la Vallée de la Lèze de se réunir pour cette fin d’année scolaire et de fêter les 50 ans du père Jean-Marcel.

Toute la communauté – ou presque – était réunie des plus jeunes aux plus anciens, les nouveau-nés, les premiers communiants, les confirmés, ceux qui avaient fait leur profession de foi et ceux qui avaient le plaisir de partager leur réussite au brevet… La communauté profite de cette communication pour les féliciter.

Un délicieux mille-feuille avait été confectionné par la boulangerie du Fossat et il clôtura le repas tiré du sac !

Le moment fut détendu et festif. Chacun ayant confectionné sa spécialité et ayant contribué à l’organisation pour rendre cette soirée conviviale et gourmande.

M. l’Huillier nous fit l’honneur d’un discours ciselé et nous l’en remercions.

Le père Jean-Marcel remercia la communauté de ce témoignage réconfortant lors de la messe dominicale.

Et rendez-vous fut pris pour l’année prochaine afin de fêter régulièrement les autres événements de la paroisse.

C.Pouget

********************************

Hommage à Simone JOSSE transmis par Alain BOULANGER

Simone JOSSE

Simone,

Ce 9 août 2022 tu aurais eu 96 ans, mais si nous étions réunis nombreux ce jour-là à l’église de Pailhès c’était pour te dire « au revoir ».

Tu viens de nous quitter après une vie bien remplie. Cette vie a commencé en Bretagne. Tu y as suivi ta scolarité chez les religieuses trinitaires puis tu t’es consacrée essentiellement à l’éducation et au bien-être des enfants en faisant un passage en Algérie où tu as passé neuf ans de ta vie.

Parallèlement tu as offert tes services à la Croix Rouge, à Loudéac puis ici. Tes camarades de Loudéac ne t’ont pas oubliée puisque certains sont venus ici rejoindre ceux de l’Ariège pour ce dernier adieu.

Tu as aussi toujours été très présente au service des paroisses.

Lorsque le temps fut venu, tu t’es rapprochée de la famille et tu es venue à Pailhès.

On y a vu ta silhouette frêle promener ton chien, faire un tour avec Delphine, ta petite nièce handicapée, la garder, dire un mot aux uns et aux autres, visiter les personnes malades ou handicapées, t’occuper de l’église, participer aux groupes de partage d’Évangile sans oublier les maraudes avec les copains de la Croix Rouge.

Simone, ceux qui t’ont connue se souviendront toujours de toi. Ils entendront encore le son ta voix lorsque tu lisais les textes bibliques à l’ambon ou en réunion chez Bruno et Martine.

********************************

Confirmations à Pamiers

Les six confirmands, quatre enfants et deux adultes, de la vallée de la Lèze se sont joints aux collégiens de Pamiers pour recevoir le sacrement de confirmation en la cathédrale Saint-Antonin, le dimanche 12 juin 2022.
Il y avait beaucoup de monde pour entourer ces nouveaux confirmés. De belles lectures, l’homélie de Monseigneur Eychenne, les chants repris par l’assemblée, ont fait de cette cérémonie une fête recueillie et joyeuse. Au cours de la messe, trois enfants de Pamiers ont fait leur première communion, puis la cérémonie s’est clôturée par le renouvellement des vœux de diaconat du groupe des diacres du diocèse.
Que l’Esprit-Saint, l’instigateur de toutes ces saintes et belles démarches, demeure pour toujours dans le cœur de tous.

Madeleine Verhée

Les confirmés de la vallée de la Lèze :

> Ceylia NORACHACK, Maëva BERET, Pauline PINCE, Léo NAUDY

accompagnés par Maryse, Janine, Maguy, Madeleine et Christine.

> Laura, Antonia RODRIGUES, Geoffrey, Christian ROMA,

accompagnés par Martine.

********************************

Retraite à Lourdes pour les enfants de la Vallée de la Lèze

            C’est à Lourdes, le weekend du 14 au 15 mai que les enfants du catéchisme de la Vallée de la Lèze se sont joints à ceux de Pamiers et de Saverdun pour deux jours de préparation à la Première Communion et à la Confirmation.

            Quelques petites averses n’ont en rien gêné le déroulement du riche programme prévu par la catéchèse de Pamiers. À Saint-Sulpice-sur-Lèze le car en provenance de Pamiers est venu prendre en charge notre petit groupe de la Vallée de la Lèze : six enfants, quelques parents, les catéchistes et le père Jean-Marcel Jordana. Le groupe de Pamiers, plus nombreux, une vingtaine d’enfants, était accompagné par le père Cédric Pujol, des catéchistes et des parents. Pendant le voyage, les recommandations pour le bon déroulement du séjour, les prières et les chants ont donné le ton du pèlerinage : sérieux, recueilli mais joyeux.

            Première halte à “Bartrès“, village où Bernadette vécut chez une nourrice la deuxième année de son enfance, puis où elle est revenue à l’âge de 13 ans pour s’occuper des animaux de la ferme. Dans l’église du village où elle avait fait sa première communion, une sœur de la communauté de Bartrès nous a résumé la vie de l’enfant dans ce milieu paysan. Tout le groupe est ensuite monté par un chemin ombragé jusqu’à la bergerie où Bernadette venait s’occuper des moutons. Après le pique-nique dans le jardin public, nous avons repris la route pour Lourdes. L’après-midi a débuté par la projection d’un film sur la vie de celle qui fut d’abord une jeune bergère. Le père Cédric a ensuite conduit les enfants sur les pas de Bernadette et de sa famille à travers le village de Lourdes pendant que le père Jean-Marcel accompagnait les parents pour la visite des sanctuaires. Après la messe à la chapelle Saint Gabriel, départ pour Bétharam où était prévu l’hébergement. Enfin après le dîner a eu lieu la belle cérémonie de la Bénédiction des familles à Notre Dame de Bétharam.

            Dimanche matin, enseignement et préparation aux différents sacrements par les catéchistes, puis messe à 11 h. Après le repas, retour à Lourdes pour un pèlerinage à la grotte, aux fontaines et pour allumer le cierge sur lequel étaient inscrits les prénoms de tous les enfants. Enfin est arrivé le moment d’accompagner les enfants pour quelques emplettes avec pour objectif de n’en perdre aucun en chemin ! Tout le monde était là au moment de quitter Lourdes. Le retour a été plus calme, à cause sans doute d’un peu de fatigue. La projection d’un film sur le pardon a permis aux enfants de trouver la route un peu moins longue.

Que tous ces beaux moments vécus et partagés sous le regard de la Vierge Marie et de Sainte Bernadette demeurent dans le cœur de chacun de ces enfants et participent à la joie de recevoir Jésus dans l’Eucharistie et l’Esprit Saint pour ceux qui vont faire leur confirmation.

Madeleine Verhée (Photos Bérangère de Smet)

********************************

La fête de Saint-Antoine est de retour !

Après deux années d’absence, la fête de la Saint-Antoine revient en beauté en ce jour de Pentecôte où l’église Saint Jean-Baptiste était pleine. Elle a été avancée, exceptionnellement, en cette année 2022 pour cause d’élection, du 18 au 5 juin.

Belle célébration de la messe par le père Jean-Marcel entouré de notre communauté en ce jour anniversaire où les apôtres recevant « l’esprit de feu » parviennent à dialoguer malgré leurs différentes langues. Quel magnifique symbole en ces temps de conflits et de renouveau nécessitant des dialogues par-delà les clivages.  Pour rappel, à l’origine de cette journée existe une fête religieuse célébrant saint Antoine nous rappelle le père Jean-Marcel. Fasciné par la personnalité de Jésus, saint Antoine vendit tous ses biens et les donna aux pauvres. Il est aussi reconnu pour avoir évangélisé le Moyen-Orient puis l’Occident.

« On veut changer nos mœurs pour fabriquer quelque chose que nous ne connaissons pas » souligna le père Jean-Marcel qui poursuivit : « L’église continue de perpétuer les enseignements de Jésus. C’est pour cela que l’église demeure. …/… Les hommes sont capables du pire comme du meilleur. Alors continuons à honorer les reliques des saints, de la sainte croix et de l’épine …les symboles de ceux qui ont voulu suivre le chemin de Jésus : une sainte vie chrétienne. …/… Et particulièrement vous, les jeunes, qui partirez à Lisbonne pour les Journées Mondiales de la Jeunesse sur l’invitation du Pape. Vous allez « donner » pour que tous les jeunes du monde entier puissent participer aux JMJ. Vous allez bâtir un monde nouveau, celui de l’Evangile, inspiré de saint Antoine : un monde magnifique. ». La messe se poursuivit avec les intentions de prières et notamment, aux confirmés, pour qu’ils puissent profiter de la présence du seigneur à leur côté et, aux chefs d’État, « pour qu’ils soient gagnés par la grâce du dialogue et du discernement ».

La matinée se termina avec la procession de la Saint-Antoine qui foula les rues jonchées de tableaux fleuris entourée de la foule de spectateurs ravis de retrouver cette belle tradition permettant à chaque habitant de démontrer toute sa créativité. Vous pouviez retrouver des représentations éphémères de cœurs, de bouquets de fleurs, de saint Antoine, des colombes de la paix, des personnages comme le petit prince de St Exupéry ou encore le Pikachu du fameux manga, ou bien encore les moulins de Lézat !

La fête de Saint-Antoine a eu lieu cette année grâce à la motivation et la bonne volonté des bénévoles qu’ils en soient ici remerciés par toute la communauté.

Catherine Pouget (texte et photos)

********************************

Pèlerinage de Saint Ferréol à Bax (31)

Le 16 mai est pour le village de Bax un jour de fête très particulier puisqu’il est, chaque année, l’occasion de rendre hommage à Saint Ferréol, protecteur des personnes admises dans la confrérie liée au saint. (La Confrérie de Saint-Ferréol rassemble des personnes qui ont été présentées ou recommandées, souvent dans leur jeune âge par leurs parents, pour les préserver ou les guérir de convulsions ou maladies nerveuses)

En ce beau lundi de mai de l’an 2022, les nombreux “recommandés“ – dont certains venus de très loin – se sont joints à la communauté paroissiale pour participer avec ferveur à la messe célébrée par le père jean-Marcel en l’honneur du Saint. Comme le veut la tradition, la célébration s’est poursuivie par la procession jusqu’à la fontaine où chacun a pu boire l’eau purificatrice.

Les membres de la confrérie respectent scrupuleusement les obligations liées à leur privilège : prières particulières, offrande d’une messe une fois par an, participation à la messe du 16 mai ou à celle du dimanche suivant en faisant brûler un cierge, signe d’un grand attachement et d’une ferme confiance aux pouvoirs du saint bienfaiteur.

********************************

Le Linceul de Turin

Afin d’approfondir la nature, le sens de cette relique et d’aborder les réponses aux questions qu’elle suscite, le père Jean-Marcel lui a consacré une conférence le samedi 2 avril à la maison paroissiale de Lézat.


Pendant le Carême et le temps pascal, la réplique du Linceul de Turin a été exposée dans la chapelle du Purgatoire de l’église de Lézat, accompagnée de panneaux explicatifs permettant aux fidèles de la découvrir et de se recueillir en sa présence.
Ce samedi 2 avril nous étions une vingtaine d’auditeurs dont une proportion notable de jeunes. Cette présentation passionnante, étayée de documents concrets, a suscité un vif intérêt et entrainé de nombreuses questions. C’est d’abord avec la lecture et le commentaire d’un passage du Nouveau Testament (Saint Jean chap 20, 1-7) qu’a été précisé en détail ce qu’ont trouvé les 2 disciples dans le tombeau du Christ le matin de la Résurrection : les bandelettes à terre, le suaire roulé à part et le linceul affaissé qui avait recouvert le corps de Jésus. A partir de l’observation sur un exemple de tissu semblable à celui du linceul, de nombreux détails ont illustré la description de l’original constitué d’un tissage de lin en chevrons, très particulier (tissage pratiqué au début de l’ère chrétienne dans la région de Jérusalem). Puis, l’examen des photos du linceul a permis de détailler et de développer les informations qu’il révèle : la position du corps qu’il avait renfermé, les raisons de certaines particularités, des traces diverses : brûlures, dégâts de l’eau, etc…

Observation de la bande tissée comme le Linceul
Les bandelettes

De nombreuses autres particularités intéressantes et pour certaines mystérieuses ont été développées par père Jean-Marcel. Parmi celles-ci figure l’intérêt de la recherche scientifique qui a voulu déterminer l’authenticité de la relique par la datation au carbone 14 à partir d’un petit échantillon de tissu ; verdict en 1988 : c’est un faux médiéval. Mais depuis la science et les techniques ont progressé et des chercheurs ont mis à jour une découverte qui pourrait remettre en cause la validité de cette datation : l’échantillon prélevé en 1988 pour l’analyse ne serait pas représentatif du linceul…


L’histoire du Linceul de Turin n’est donc pas finie. Ne manquez pas la prochaine conférence de père Jean-Marcel sur le sujet ! (j’ai failli oublier le délicieux goûter qui a été offert en fin de séance)

********************************

Concert du dimanche 3 avril 2022 en l’église du Carla-Bayle

Trois chorales étaient prévues dans le programme de l’après-midi en l’église du Carla-Bayle, pour un concert au profit de la recherche médicale en ophtalmologie financée par l’association Rétina France.

Seuls ont pu être présents le chœur du Carla-Bayle dans lequel chantent plusieurs membres de notre communauté paroissiale et la chorale Chanterive d’Auterive.
La prestation de la chorale de l’Autan a été supprimée pour cause de Covid.

Les chorales dans le chœur de l’église du Carla-Bayle

Les 2 chorales, sous la direction du chef de chœur Joël Dumont, nous ont interprété des œuvres variées : des pièces issues pour la plupart du répertoire français en ce qui concerne le chœur du Carla-Bayle et des œuvres polyphoniques variées, profanes ou sacrées, de différents pays ou époques, pour la chorale Chanterive.
Cette après-midi musicale fut un bon moment d’apaisement, bénéfique dans cette période si troublée.
Un goûter a ensuite été offert dans la maison des associations.


JN & MV

********************************

Journée de l’association EntraideS Arize-Lèze

A l’occasion de son assemblée générale annuelle le samedi 2 avril 2022, l’association EntraideS Arize-Lèze a réuni une quarantaine de personnes, bénéficiaires et bénévoles, pour une journée de convivialité à la salle municipale des Bordes-sur-Arize.

Pendant le repas dans la salle des fêtes des Bordes-sur-Arize

La journée a débuté par l’apéritif suivi d’un repas, tagine et desserts, préparé par les bénévoles : moment chaleureux de partage et d’échanges autour de la table.
Un concert de violoncelles était prévu pour animer l’après-midi, mais la neige en a décidé autrement pour les musiciens domiciliés dans un village de montagne.
L’après-midi a donc débuté par le rapport moral et financier.

Extraits :

En 2021, EntraideS Arize-Lèze a assuré un soutien alimentaire malgré la Covid, pendant 51 semaines (dernière semaine en congés). 96 personnes étaient inscrites au 31 décembre représentant 44 foyers. Au total, 1518 colis ont été distribués sur le Mas-d’Azil, Campagne et le Fossat, soit 24,662 tonnes de denrées alimentaires et produits de 1ère nécessité fournis par la Banque Alimentaire de Toulouse. Le colis moyen dépasse 14kg. Le bénéficiaire participe pour 2 euros par adulte + 50 cts d’euros par enfant.
En plus de la Banque Alimentaire, l’association récupère des produits parmi les invendus de Carrefour Lézat, de la petite épicerie de Campagne, de Bioshop et de la boulangerie du Mas-d’Azil, et de la Cuisine Centrale de Miremont.
La mairie du Mas-d’Azil a mis à la disposition des responsables un local qui a été rénové et aménagé par une association-amie Ragavane.
La paroisse protestante du Mas-d’Azil apporte son aide pour fournir de l’électroménager et des meubles.
Plusieurs évènements ont été organisés au cours de l’année pour récupérer des fonds : un repas africain au mois de juin, 2 marchés de Noël et un goûter de Noël pour les enfants avec un conteur et remise d’un livre à chaque enfant bénéficiaire et amis.
Dans les projets pour l’année 2022, il est prévu une aide : activité sportive, culturelle, soutien scolaire pour les enfants bénéficiaires, pour un montant total de 2000 euros.

En tant que sympathisants de l’association, nous sommes impressionnés et admiratifs du travail fourni par les bénévoles, leur disponibilité et leur gentillesse.
Nous sommes touchés par l’humanité dont les bénévoles font preuve dans l’accueil de tous les demandeurs sans porter de jugement sur leur situation.
Les demandes sont en augmentation et l’association s’inquiète sur ses possibilités de prise en charge pour l’année 2022.
Seule la générosité de tous permettra de faire face aux demandes d’aides.


MV & JN

********************************

Ostension d’une reproduction du Linceul de Turin

Pendant toute la durée du Carême, une reproduction du Saint Suaire, conservé à Turin, sera exposée en l’église Saint Jean-Baptiste de Lézat-sur-Lèze, accompagnée de sept panneaux explicatifs permettant de mieux admirer et comprendre cette insigne relique, en répondant à quelques questions clés. Le Linceul de Turin : de quoi s’agit-il? Quelles sont les recherches historiques et scientifiques qui ont été réalisées à son sujet ? Quel itinéraire a-t-il suivi depuis son départ de Jérusalem jusqu’à son arrivée à Turin en 1578 ? Et finalement : qui est l’Homme du Linceul ?
Ces panneaux ont été mis à disposition par l’association « Montre-nous ton Visage » dont le but est de faire mieux connaître le Linceul de Turin et de le proposer à la contemplation des fidèles. Plus de renseignements sur le site :  www.suaire-turin.fr.
La visite de l’exposition est libre, tous les jours de 9h à 18h. Messe le dimanche à 10h.


Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

.……………………………………. Vallées de l’Arize et de la Lèze .………………………………..


La semaine de prière pour l’unité des chrétiens a été marquée, comme les années précédentes, par un rassemblement au Carla-Bayle le samedi 22 janvier 2022 à 14 h 30. Cette fois, protestants et catholiques des vallées de l’Arize et de la Lèze se sont réunis au temple.
Véronique Isenmann a dirigé la célébration au cours de laquelle a été commentée la parole de l’évangéliste : “Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage“ (Matthieu 2, 2). Les diverses interventions ont été très intéressantes et suivies avec beaucoup d’attention ; l’assemblée a pu participer en reprenant les nombreux chants très bien accompagnés par l’harmonium.
Ce moment de rencontre fraternelle, bien que court et rare, est important pour les liens qu’il entretient entre nos deux communautés autour de la célébration fervente du Christ ressuscité.

De gauche à droite : Gilles de SAINT-BLANQUAT, Xavier BOUSQUET (diacre), Père Jean-Marcel JORDANA, Père René ROUAIX, Véronique ISENMANN (en médaillon), les représentants de la communauté anglicane.


La ronde des crèches de la vallée de la Lèze

C’est sur une perspective bien morose que se présentait la traditionnelle ronde des crèches de la vallée de la Lèze ce dimanche 9 janvier : une journée annoncée froide et très pluvieuse, plusieurs habitués malades ou empêchés, sans compter les paroissiens effrayés par l’expansion du virus…


Après la messe dominicale de 10 h à Lézat, le convoi des courageux déterminés à suivre la « ronde » est parti rejoindre l’église de Saint-Ybars. Rassemblés devant la crèche, les “pèlerins“ ont écouté l’accueil chaleureux préparé par Solange. Le groupe a entonné un chant de Noël, suivi d’une prière guidée par le Père Jean-Marcel, puis d’un cantique. Les personnes qui ont réalisé la crèche, celles qui assurent l’entretien de l’église ont été vivement remerciées pour leur beau travail.

C’est sur le même schéma, toujours sous la pluie, que s’est poursuivi le parcours avec les visites des églises de Canens, de Castagnac, de Latrape, et de Lapeyrère, le matin. Après la pause pour le déjeuner dans la salle de fêtes bien chauffée de Lapeyrère, l’expédition a repris, conduisant le groupe au Fossat, au Carla, à Artigat et enfin à Pailhès où l’accueil amical de Martine et le goûter accompagné de boissons chaudes ont été bien appréciés.
Toutes ces crèches étaient aussi belles les unes que les autres, réalisées avec beaucoup de soin et de goût. Certaines étant tout de même remarquables par leur décor exceptionnel : celle de Canens a vu sa population de santons très fortement augmenter au long de l’année 2021, une jolie et originale réalisation aussi à Pailhès, et bien sûr l’œuvre magnifique de Jean-Claude Carrère au Fossat (avec la gare ferroviaire puisque : “ De bon matin, j’ai rencontré le train de trois grands Rois qui allaient en voyage …“).

A noter que la crèche de l’église de Latrape a été sinistrée dans la semaine précédant la ronde (un effondrement !). Heureusement aucun blessé n’a été à déplorer, le Petit Jésus a été bien protégé par Marie et Joseph et si quelques santons ont pu être contusionnés, ils étaient parfaitement guéris au moment de la visite. La crèche avait été bien remontée et solidement étayée par Léonce et Janine.

A l’année prochaine !









Actualité