S’émerveiller- Un chemin spirituel avec Christian Bobin

S’émerveiller- Un chemin spirituel avec Christian Bobin

RCF nous propose de réécouter (et de télécharger) les 5 rencontres vécues avec Christian Bobin dans le cadre de l’émission « Halte Spirituelle », avec Véronique Alzieu et Béatrice Soltner

Comment apprendre à regarder et à contempler la vie dans ses moindres petits détails ? C’est surement la caractéristique du poête de savoir s’émerveiller de la moindre trace du vivant. Et d’en faire le récit. Et si en chacun de nous sommeillait un enfant capable de voir l’invisible ? C’est ce que pense l’écrivain Christian Bobin qui a travers son oeuvre nous apprend à voir ce que nous ne voyons pas. Toute cette semaine Christian Bobin est l’invité de Béatrice Soltner. Voici Halte spirituelle.

Lien vers la page de RCF pour écouter ces 5 émissions


Qui est Christian Bobin ? (source : DicoCitations- LeMonde)

Né le : 24/04/1951

Ecrivain, poète et essayiste français.
Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire où il demeure, est un écrivain et poète français.
À la fois poète, moraliste et diariste, il est l’auteur d’une œuvre fragmentaire où la foi chrétienne tient une grande place, mais avec une approche distanciée de la liturgie et du clergé.
Enfant, il était solitaire et aimait la compagnie des livres. À propos de son enfance, il a déclaré : « Je serais incapable de faire des récits d’enfance. Je me demande comment sont faits ces livres-là. Je me sens infirme devant ça. Et pour aggraver les choses, j’ai l’impression d’avoir une mémoire presque anéantie de tout ça. » Il a déclaré aussi au sujet de l’école : « Ce qui me paraît le plus insupportable — et c’est aussi ce que fait notre société — c’est que l’école me séparait de moi-même. Ce n’était pas d’une personne, mais de moi-même, dans le vagabondage des heures, des humeurs. C’était ça dont j’étais séparé. »
Il connaît un certain succès à partir notamment d’Une petite robe de fête (1991), mais reste un auteur « amoureux du silence et des roses », fuyant le milieu littéraire. « Ma vie, écrit-il dans Louise Amour, s’était passée dans les livres, loin du monde, et j’avais, sans le savoir, fait avec mes lectures ce que les oiseaux par instinct font avec les branches nues des arbres : ils les entaillent et les triturent jusqu’à en détacher une brindille bientôt nouée à d’autres pour composer leur nid. »
Il reçoit de l’Académie française le Prix d’Académie 2016 pour l’ensemble de son œuvre. Christian Bobin a publié plus d’une soixantaine d’ouvrages.
Il tient une chronique intitulée Regard poétique dans le magazine mensuel Le Monde des religions.


Quelques extraits de La Grande Librairie :

Recevoir la Newsletter