Saint Gaudéric, la simplicité de la sainteté.

LA MISSION DE GAUDERIC :

Saint Gaudéric est né dans le village de Viéville, aujourd’hui Saint-Gaudéric, situé dans l’ancien diocèse de Mirepoix. Sa date de naissance est estimée entre 820 et 840. Son nom est ancien, d’origine germanique et pourrait dater de la période wisigothe.

La famille de Gaudéric possédait quelques terres donc elle consacrait sa vie aux travaux des champs. Tout naturellement Gaudéric devint laboureur.

Gaudéric, humble paysan, est un homme de prière et de miséricorde. C’est un homme fervent, tous les jours il se rendait à l’église de Viéville pour prier. Il respectait le repos dominical et toutes les fêtes religieuses. Avant de commencer son travail il faisait un signe de croix afin de mettre sa journée sous la protection du très Haut. En toute occasion il remerciait Dieu.

On raconte qu’un jour de grand orage qui risque de compromettre la récolte de blé, il se met en prière et les nuages se dissipèrent. Quand il ne n’était pas occupé à labourer sa terre, il partait sur les chemins avec son bâton de pèlerin pour prêcher la bonne parole.

Ce saint très ordinaire, présentait aussi une dévotion particulière envers la vierge Marie. Il fleurissait avec les fleurs des champs les petites statues de la Vierge du village. Dés que tintait l’Angélus, on le voyait s’agenouiller et prier Marie.

Ce saint homme mourut comme il vécut, en toute simplicité. Il fut enterré dans le cimetière de son village.

Aujourd’hui, une partie de ses reliques est conservée dans l’église de Mirepoix et l’autre au monastère du Canigou, non loin de Perpignan.

Nous invoquons actuellement saint Gaudéric comme patron des agriculteurs. Son intercession se révèle efficace, particulièrement contre les intempéries.

Nous fêtons les Gaudéric le 16 Octobre.

SON MESSAGE POUR LA MISSION D'AUJOURD'HUI :

– La sainteté dans le travail, aussi simple soit-il :

Gaudéric est un exemple intemporel, ce qu’il a fait d’extraordinaire c’est de vivre sous le regard de Dieu. Son travail n’avait pourtant rien d’exceptionnel ni de transcendant cependant le Seigneur a l’art de sublimer les petites choses quand on les lui offre.

Aujourd’hui je peux commencer ma journée de travail par un signe de croix et la mettre sous le regard de Jésus afin qu’à travers moi, il fasse des merveilles.

– Fleurir les statues, un petit devoir d’amour :

Gaudéric exprimait son amour à la Vierge en lui offrant des fleurs. Quelle femme reste insensible aux fleurs ? Aucune, même pas la Sainte Vierge. Fleurir nos églises et nos statues peut paraître un acte de second ordre, presque inutile. Pourtant cette petite attention se révèle être une prière toute simple et d’une infinie beauté. C’est un acte d’amour.

Est ce que j’ai une demi-heure à consacrer à ma paroisse pour aider à fleurir l’église ?

Est ce que je fleuris mon coin prière ou les statues que je possède chez moi ?

– Rayonner du Christ, un témoignage poignant :

L’Eglise à reconnu la sainteté de Gaudéric dans l’exemple de piété et de simplicité qu’il avait donné. Lors de l’Angélus, il s’agenouillait où qu’il soit, quoiqu’il fasse. Ce petit acte de dévotion mariale a eu un grand impact sur ceux qui l’entourent. Gaudéric rayonnait de son amour pour le Christ et c’est son attitude ainsi que son état d’esprit qui ont interpellé ses contemporains.

Aujourd’hui comment puis-je rayonner de ma foi auprès de mon prochain ?

Aujourd’hui quel acte puis-je faire avec le sourire alors que ça m’insupporte ?

Recevoir la Newsletter