Saint Antonin, ses conseils pour aujourd’hui.

LA MISSION D'ANTONIN :

Nous situons la vie de Saint Antonin, martyr de Pamiers, entre le IIIe et le Ve siècle à un moment crucial de notre histoire où la Gaule basculait vers le catholicisme par le baptême de Clovis.


Antonin est le fils du seigneur de Pamiers et le neveu de Théodoric II, roi des Wisigoths à Toulouse. C’est un homme de haute lignée, élevé dans une forme de chrétienté. Comme la majorité de son clan, Antonin est arien, il reconnaît un pouvoir Divin dans le Christ cependant il ne croit pas que Jésus est Fils de Dieu.

En grandissant, il se convertit à la foi catholique. Ce geste très courageux, le contrait à s’opposer à son père et à son clan. Abandonnant tout, rejeté des siens, il part à Rome sur la tombe des Saints Apôtres en quête du chemin sur lequel le Seigneur l’appelle. Il rencontre alors le pape Clément qui, touché par sa foi, en fait un prêtre. Après son ordination, Antonin se rend à Salerne en Campanie, où il restera 18 ans, prêchant l’Évangile et faisant des miracles.


Antonin n’a pas peur des distances, il sillonne la France et l’Espagne, soit toute la région détenue par les Wisigoths, annonçant la Bonne Nouvelle sur son chemin. Partout ou il passe, le Seigneur touche les cœurs des petits et des grands du monde par sa parole.

Arrivé à Toulouse, Antonin continue de prêcher l’évangile. Il est bientôt arrêté et jeté dans un cachot ou il rencontrera un jeune noble qui deviendra plus tard un de ses compagnons : Amachius.Son apostolat continue même sous les verrous, il parle du Christ, il convertit et baptise même ses geôliers. Après quelques temps enfermé, un ange vient le libérer. La mission d’Antonin n’est pas terminée, il sort de prison et se rend dans sa ville natale, à Pamiers.

Il continue à annoncer l’Evangile à Pamiers. Aussitôt les nouveaux gouvernants de la ville et les prêtres des idoles entrent en fureur contre lui. Ils se saisissent de lui et le traînent jusqu’aux rives de l’Ariège où il sera décapité.


Après son trépas glorieux, deux anges à tête d’aigle chargèrent sur une nacelle la tête et le bras sectionnés par le bourreau et de rivière en rivière, les ramenèrent jusqu’à Festus (un compagnon d’Antonin convertit à son contact) qui les garda précieusement dans sa demeure.

SON MESSAGE POUR LA MISSION D'AUJOURD'HUI :

Dès sa rencontre avec le Christ, Antonin a tout quitté et n’a cessé d’annoncer l’évangile à tous ceux qu’il rencontrait. Aujourd’hui, comme Saint Antonin, je peux être vecteur de la parole de Dieu. Comment ça se traduit concrètement ?

  • Choisir le Christ et le remettre au cœur de nos vies :

Aujourd’hui, je peux laisser le Christ habiter mon quotidien en lui confiant mes difficultés mais aussi mes joies et lui remettre mes imperfections.

Est ce que je remercie le Seigneur pour les beaux moments que je vis ? Est ce que je lui demande son aide dans les difficultés ? Est ce que Dieu fait partie de mon quotidien ?

  • Aller a la rencontre de l’autre :

Rencontrer l’autre cela commence par des petits actes et des petites attentions.

Aller vers notre prochain et lui témoigner par notre affection de l’Amour dont Dieu l’aime de toute Eternité. Nul besoin de grandes œuvres, juste de petites attentions.

Ai-je fais attention à mon prochain ? Est-ce que je connais mes voisins ? Ai-je déjà invité à manger mon curé qui est seul le dimanche ? Est ce que je souris aux gens que je croise ?

  • Quitter le superflu :

Adoptons le minimalisme et revenons à l’essentiel.

Antonin a fait le tri dans sa vie, il ne pouvait pas vivre librement l’évangile chez lui. Il a donc quitté ce et ceux qui l’éloignaient du Christ.

Est ce qu’il y a des objets, des écrans, des personnes qui m’éloignent du Christ dans ma vie ? Qu’est ce que je choisis aujourd’hui ?

Recevoir la Newsletter