QUIZZ PASTORALE DE LA SANTE N°1 : L’aumônerie du CHIVA

La pastorale de la santé est une pastorale malheureusement bien méconnue, même chez les catholiques pratiquants.

La pastorale de la santé du diocèse est composée des aumôneries des Hôpitaux, dont l’aumônerie du CHIVA, de la Fraternité chrétienne des Personnes malades et handicapées, de Voir Ensemble, du SEM (service évangélique des malades) et de l’Hospitalité diocésaine.

Depuis la loi du 9 décembre 1905 (séparation de L’ Eglise et de l’Etat), les aumôneries des hôpitaux sont légalement reconnues comme étant un service de l’hôpital. Au CHIVA l’aumônier est donc salarié de l’hôpital tout en ayant une lettre de mission de l’évêque.

Afin de mettre à jour nos connaissances sur la pastorale de la santé de notre diocèse, une petite série de Quizz vous sera proposée.

Nous commençons aujourd’hui avec le service d’aumônerie hospitalière du CHIVA, 3,2,1

A vos connaissances !

TOP 5 DES IDEES RECUES :

#1 – L’aumônier est toujours un prêtre qui répond aux demandes seul.

FAUX ! L’aumônier peut être une femme et une laïc comme au CHIVA. Pour prétendre à ce titre elle a suivi une formation spécifique de 6 annéesL’aumônier travaille en équipe et heureusement vu le nombre de personnes accueillies dans un hôpital ! 

L’ équipe est composée d’un aumônier permanent, une équipe de bénévoles, un prêtre accompagnateur et des prêtres référents. Elle est formée à la visite aux personnes malades dont certaines sont en fin de vie.

#2 – L’aumônier peut faire du porte à porte afin de demander si une personne souhaite être accompagnée.

FAUX ! Ce serait considéré comme du prosélytismeL’équipe d’aumônerie doit strictement répondre à une demande venant directement de la personne hospitalisée, de sa famille, de ses proches (d’où l’importance de faire du lien pour signaler une personne hospitalisée !). 

Ou alors indirectement, par les soignants et le personnel de l’hôpital et avec l’accord de la personne malade bien sûr.

#3 – L’aumônier n’est là que pour apporter la communion aux personnes croyantes.

FAUX ! Les aumôniers sont là tout d’abord pour visiter les personnes hospitalisées qui le demandent, qu’elles soient croyantes, pratiquantes, ou non.

Ils assurent une présence et une écoute bienveillantes. Ils apportent un peu d’amitié et de réconfort et écoutent les questionnements existentiels. C’est une présence fraternelle qui est assurée par l’aumônier et son équipe. Parfois, vient en complément une demande religieuse : un temps de prière, de communion, le sacrement des malades.

#4 – Ils sont très faciles à joindre.

VRAI ! Les personnes de l’accueil ou du standard de l’hôpital peuvent vous orienter vers les locaux de l’aumônerie : Leur bureau et le lieu multi-cultuel se situent au RDC dans le hall principal. Par ailleurs vous pouvez les joindre par téléphone ou leur laisser un message.

Téléphone : 05.61.03.30.31

L’équipe est présente du lundi au 

vendredi de 9h00 à 17h00 au CHIVA et le lundi et le jeudi après-midi aux 120 lits à Pamiers.

 

 

#5 – La proposition de l’aumônerie fait partie des soins apportés aux personnes.

VRAI ! La visite à un frère fragilisé dans sa santé est la mission essentielle et première de l’aumônerie. Les besoins spirituels et/ou religieux font partie de la prise en charge globale de la personne. Les soins concernent à la fois le corps et l’esprit.

Recevoir la Newsletter