Prêtres du Diocèse en visite à Rome

Des prêtres du Diocèse en visite à Rome.

Voici quelques lignes par lesquelles tel ou tel de nos frères prêtres, ayant pris part au séjour à Rome du début du mois d’octobre, apporte son témoignage.

+ Jean-Marc Eychenne – Évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix

_______

“Ces quelques jours au coeur de la catholicité de l’Eglise nous ont renforcés dans l’amour de celle-ci et dans notre fraternité sacerdotale. Les moments de prière en commun, comme les temps de détentes (que les glaces italiennes sont bonnes !) ainsi que les belles rencontres avec des personnes travaillant au service de notre institution, en son centre, ont nourri notre espérance : malgré toutes les tempêtes que traversent notre monde et l’Eglise, le service, le don de soi et l’enthousiasme de la foi sont bien vivants dans les coeurs. Le Seigneur aime son Eglise et nous l’a fait goûter. J’en suis revenu fortifié et confiant. La barque tangue mais ne coule pas. Un grand merci à notre évêque d’avoir permis cela et d’avoir pris le temps de demeurer avec nous pendant ces cinq jours.Merci à mes frères prêtres d’avoir si simplement partagé ce temps de fraternité réelle.”
______
Rome entre prêtres… En voilà une belle idée ! Ce pèlerinage sacerdotal dans la ville éternelle a été une belle aventure. Trois choses ont été pour moi d’une importance particulière. Premièrement, passer du temps ensemble gratuitement, sans être obligé de parler boulot, parler de tout et de rien, parler en profondeur, c’est ce qui nous rapproche un peu plus et que nous avons jamais le temps de faire entre prêtres.
Ensuite, prier ensemble : La prière est au centre de nos vies et pourtant nous n’avons que peu l’occasion de la vivre ensemble. Prier l’office divin et vivre des temps d’oraison silencieuse, nous unir ensemble à Celui qui est la source de tout sacerdoce, voilà ce qui nous lie. Pendant ce pèlerinage, c’est deux dimension de notre vie quotidienne m’ont permis de me rapprocher de mes frères prêtres.
Enfin, dans les différents rendez-vous avec les membres de la Curie et la journaliste, madame Kubacki, j’ai apprécié toucher du doigt le cœur de l’Église qui bat. J’étais heureux d’être témoin ponctuel de la vitalité missionnaire au cœur de l’Église, alors que j’en avais une image très administrative et bureaucratique.
Spirituellement comme humainement, je suis revenu de ce pèlerinage regonflé pour la mission avec le désir toujours plus grand d’être en communion avec mes frères dans le sacerdoce et avec l’Église.
_______
Personnellement, j’ai vécu ces quelques jours à Rome comme un pèlerinage,
c’est-à-dire un moment de voyage aux sources de mon Eglise. Rome ,c’est l’Eglise mère
avec laquelle je garde des contacts privilégiés. Ainsi, le moment des vêpres avec le pape,
le moment de rencontre avec des personnes qui travaillent au Vatican étaient très appréciés.
Ensuite, y aller avec des confrères prêtres, passer des journée ensemble, partager repas, prières et balades
renforçaient nos liens fraternels dans le presbytérium. La fraternité oblige!
Quitte à sacrifier l’un ou l’autre programme personnel qui m’aurait fait plaisir.
Une expérience à recommencer.
______
Un pélerinage qui, pour moi, vaut une retraite. Ce que je soulignerais d’abord, c’est la fraternité entre nous. Le fait de vivre un temps fort ensemble , de prier, de célébrer, de partager et de prendre des temps de détente communs, nous rapproche, nous soude par delà les différences de sensibilité ou d’options pastorales. Toutes les rencontres m’ont fortifié et ont été lumineuses,  depuis celle du pape aux vêpres solennelles jusqu’à celle de Soeur Paola. Nous avons vu des gens humbles, qui travaillent souvent dans l’ombre ( je pense à Frédéric, à Soeur Marie des Anges, au Père Rémi ou à Marie-Lucile ) et animés du feu de l’Amour de Dieu. C’est stimulant pour notre ministère. J’ai pris davantage conscience aussi de la dimension universelle de l’Eglise : se savoir reliés à d’autres me semble important. Bref, un temps qui fait jaillir l’action de grâces pour ce que Dieu fait dans les coeurs lorsqu’on se rend disponibles à son Esprit !
_______

Recevoir la Newsletter