Ariège Catholique
   |   | 

L’hébergement citoyen : Une possibilité de fraternité

20/01/2022

Une note d’analyse et de positionnement sur les programmes d’hébergement citoyen est publiée le jeudi 20 janvier. C’est l’occasion, en cette période de crise migratoire et d’élections présidentielles, de mettre en lumière le changement de regard que ce type de programme peut amener pour les personnes impliquées. L’objectif est aussi d’exposer les points de vigilance liés à ces pratiques.

consulter le livret

Accéder au site du service national

L’hébergement citoyen : Une possibilité de fraternité qui ne doit pas masquer les responsabilités et carences publiques

Une possibilité de fraternité

Ainsi, riches de l’expérience de plusieurs années d’accueil, le Service National Mission et Migrations de l’Église de France souhaite affirmer aujourd’hui que :

• Les programmes d’accueil citoyen répondent à un besoin de rencontre et de fraternité des personnes étrangères et constituent indubitablement un levier d’intégration. Il convient de reconnaître la pertinence de ces programmes et ne pas les considérer comme une rustine pour répondre aux lacunes publiques en matière d’hébergement et de logement.

 L’accès à l’un de ces programmes devrait être un vrai choix pour les personnes et ce choix ne devrait avoir aucune conséquence sur leur accès aux droits.

• Offrir des conditions d’habitat dignes à toutes les personnes sans domicile (y compris aux plus exclues) reste une obligation pour les pouvoirs publics et une voie porteuse de cohésion sociale et d’inclusion fraternelle dont bénéficierait toute la société. 

Pour rappel, depuis plusieurs années, les initiatives citoyennes pour l’hébergement de personnes en situation de vulnérabilité se multiplient, en particulier à destination des personnes exilées arrivées récemment sur le territoire. Les cinq structures existantes ont participé à cette dynamique, en mettant en place des accueils sous diverses formes (hospitalité en famille, mise à disposition de maisons ou d’appartements…). Un effort a été récemment fait par les pouvoirs publics pour trouver des solutions plus nombreuses aux personnes sans domicile, notamment dans le cadre de la crise sanitaire qui a souligné de manière criante l’importance d’avoir un toit. Pourtant, à la veille de l’élection présidentielle, rares sont les candidates et les candidats à promouvoir l’idée d’une France accueillante.

Contacts Presse :

JRS France : Pauline Peigné, Chargée de communication : 
06 15 68 73 08 – communication@jrsfrance.org

CEF : Camille Giraudet, chargée de communication :
06 26 12 65 07 – camille.giraudet@cef.fr