Le fer en Ariège – Un peu d’histoire industrielle

L’UNIVERSALITÉ DU PEUPLE DE SOS ou DES SOLDATS ET DU FER

Que fait-on en Ariège ??? (texte de Michel Suard)

Des soldats et du fer !!!!!! s’entendit répondre Napoléon par le commandant Thomas Bazil le soir de la bataille d’Eylau (il existe d’autres versions).
Réponse due en grande partie au Peuple de SOS (vicdessos) qui exploita le gisement de minerai de fer du Rancié pendant six siècles
En 1293 le Comte de Foix déclare <<l’l’université>> (universalité) du peuple de SOS et à chaque habitant la liberté d’élire , chaque année, quatre consuls chargés de gérer les biens de tous
Dans cette vallée de la haute Ariège ,la montagne du Rancié qui est un bloc d’ hématite et d’oxyde de manganèse, fournit depuis l’Age de fer un acier presque inoxydable …Le Comte rajoute donc à la Charte le DROIT à chaque habitant
– D’exploiter le minerai
– De fabriquer et d’aiguiser tout instrument en fer
– De faire du charbon de bois
– D’exporter le fer et les fabrications hors de la vallée .
Je résume l’organisation mise en place par les Consuls :
* Le minerai de fer sera exploité par les habitants des communes de Sem Goulier et Olbier Chacun sera propriétaire de son minerai
* Les autres (les Forestiers) feront le charbon de bois
* Les Rouliers le transporteront ainsi que le minerai aux forges à dos de mulet
Les forges seront installées dans la vallée entre Auzat et Vicdessos. Chaque unité sera commandée par un maître de forge désigné par les Consuls (j’ai abrégé)
Les Maîtres de forges achèteront le charbon de bois et le minerai à des prix fixés par les Consuls calculé POUR QUE CHACUN AIT SON DU lui permettant de vivre dignement avec sa famille
C’est parti pour six siècles qui va voir l’Ariège devenir à partir du XVI ème siècle incontournable en ce qui concerne la métallurgie avec une << République>> <<mise en place>> par un COMTE.
ATTENTION!!! Cela n’a pas été une promenade de santé . N’est pas mineur qui veut et la <<prospérité>>éveille les Démons de l’orgueil, de l’envie, de l’avarice…….ET….
les forêts de hêtres ont payé un lourd tribu à la fabrication du charbon de bois Qui va déclencher au IXXème siècle LA GUERRE DES DEMOISELLES (surtout dans le Couserans)
L’aventure va se terminer 1929 Les <<Dégourdis>> de la Troisième
prenant pour prétexte une <<catastrophe>> ayant fait trois morts pour fermer la mine .
La plaque commémorative me parait dessuette pour un tel exploit…MAIS…… Il vaut mieux cela que rien

Voir l’article de Wikipedia sur les mines de Rancié à Sem

Recevoir la Newsletter