Ariège Catholique
   |   | 

La randonnée en montagne, école de vie

15/08/2021

L’écrivain Erri De Luca, nous a gratifié cet été de quelques conseils pour la randonnée en montagne, dont il est un fervent adepte. Ces indications peuvent être transposées aisément, pour une partie d’entre elles, à des repères de sagesse pour conduire (ou tenter de conduire) nos vies.

Vous trouverez ici une libre traduction de son texte. Puisse-t-elle nous aider à randonner et à vivre… Les pèlerins de Compostelle, passant nombreux en ces jours, sur la route du Piémont Pyrénéen trouveront ici aussi quelques repères de spiritualité pour leur aventure.

1) In montagna camminare lo sguardo fisso a terra, a dove poggiare il passo. Se si vuole guardare intorno il panorama, fermarsi. Non si sta nella zona pedonale di una città d’arte. Si sta da passanti su sentieri che rasentano precipizi.

  • En montagne il convient d’avoir le regard fixé au sol, là où l’on doit poser le pied. Si l’on souhaite regarder le panorama il faut s’arrêter. Nous ne sommes pas dans la zone piétonnière d’une ville d’art. Nous sommes, comme des passants, sur des sentiers bordés de précipices.

2) In discesa fare passi corti: permettono di recuperare l’equilibrio in caso di scivolata. Il passo lungo comporta la caduta. Poggiare tutta la pianta del piede anticipando l’appoggio di tallone. La tenuta del passo sfrutta l’intera suola e aumenta l’aderenza.

Un adagio ingannevole dice che in discesa vanno pure i sassi. Certo, ma bisogna evitare di andare come loro, i sassi.

  • En descente on doit faire de petits pas : ils permettent de reprendre son équilibre en cas de glissade. Le pas allongé conduit à la chute. Il faut poser toute la plante des pieds avant de poser le talon. Cette manière de positionner son pied utilise la semelle tout entière et augmente l’adhérence. Un adage trompeur dit que les pierres descendent aussi. Certes, mais il nous faut éviter de le faire de la même manière qu’elles. 

3) Fa bene imparare i nomi degli alberi del bosco che si sta attraversando. Distinguerli fa percepire il luogo con maggiore definizione. Lo stesso vale per i fiori, gli animali e i nomi delle montagne intorno. La geografia è parola greca che significa scrittura della terra. È bene percorrerla da lettori.

  • Il est bon d’apprendre le nom des arbres des bois que nous traversons. Être capable de les identifier permet de percevoir les lieux avec une plus grande précision. Cela vaut aussi pour les fleurs, les animaux et les sommets environnants. La géographie est le mot grec qui signifie écriture de la terre. Il est bon de la parcourir comme des lecteurs.

4) Non guardare quanto manca alla cima, al rifugio o al termine della tappa. Conta il passo seguente non il traguardo.

  • Ne te préoccupe pas de savoir à quelle distance est le sommet, le refuge, ou le terme de l’étape. Inquiète-toi seulement du pas suivant, et non de la ligne d’arrivée.

5) Ridurre al minimo il carico infilato nello zaino. Protezione dalla pioggia, dal freddo, il resto è zavorra. Una gita non è un trasloco. Informarsi sulle previsioni meteo, sapendo che si tratta di probabilità e non di oracoli.

  • Réduis aux maximum le contenu de ton sac à dos. Protection contre la pluie et le froid importent, le reste est du poids inutile. Une randonnée n’est pas un déménagement. Informe-toi sur les prévisions météo en sachant que ce sont des probabilités et non des oracles.

Alcuni di questi accorgimenti si possono estendere al di là dell’escursione in montagna.

  • Certains de ces encouragement peuvent s’appliquer à autre chose qu’une excursion en montagne…

Erri De Luca – Accorgimenti alpestri, 13 luglio 2021 – (Traduction libre, par nos soins)

+ Jean-Marc Eychenne – Évêque de pamiers Couserans et Mirepoix