Intervenir dans le débat de bioéthique

Intervenir dans le débat de bioéthique 

Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, qui a particulièrement en charge, au nom de la Conférence des Évêques de France, les questions de bioéthique, nous invite à nous exprimer sur la question du projet de loi examiné en commission spéciale, à l’Assemblé Nationale et au Sénat. Particulièrement pour que soit reconnu dans le Code civil que les « parents » d’un enfant sont le père et la mère. Ou, pour le moins, que le débat sur la filiation soit réouvert. À cette fin, il relaye la proposition de pétition ci-dessous.

 Texte de présentation de la pétition : 

Les parents d’un enfant, c’est son père et sa mère : c’est évident, mais c’est encore mieux en le disant ! Signez vite la pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour l’inscrire dans la loi : 

RDV sur www.petition-assemblee.fr/ 

Le projet de loi « bioéthique », en cours d’examen au Parlement, vise à créer des « parents » en inscrivant deux mères sur l’acte de naissance d’enfants nés de PMA et en effaçant sciemment leur père. Il est donc urgent de défendre l’enfant, la paternité et la maternité. 

Si plus de 100.000 personnes signent cette pétition, un député sera nommé rapporteur et il devra proposer à ses collègues de la Commission des lois d’examiner cette proposition de loi, celle-ci remettant donc en question des aspects fondamentaux du projet de loi « bioéthique ». 

Parce que les enfants nés de PMA naissent d’un père et d’une mère dont ils ont besoin et qu’ils ont le droit, dans la mesure du possible, de connaître, comme tous les enfants du monde, merci d’avance de signer la pétition et de diffuser le plus largement possible cet appel. 

Les associations partenaires de Marchons Enfants. 

PS : pour garantir que vous êtes bien une personne physique existante, majeure et française, et qu’on ne signe pas plusieurs fois, le site de l’Assemblée nationale demande une identification sécurisée. Mais rassurez-vous, votre signature reste anonyme et aucune base de données n’est constituée, ni par la plateforme, ni par l’auteur de la pétition. 

Recevoir la Newsletter