Des témoins enthousiastes !

Des témoins enthousiastes !

« Soyez toujours dans la joie du Seigneur ! »   Ph 4, 4

   Il arrive, après un rassemblement, un temps de fête, ou même une rencontre personnelle, que quelqu’un nous dise avoir été particulièrement touché. On tente alors d’en savoir plus. Cela tiendrait-il à la qualité de l’enseignement dispensé ? Peut-être à la beauté et l’intériorité des chants ? Ne serait-ce pas plutôt lié au rendu impressionnant des images et du son, reposant sur une remarquable équipe technique ?

   Un peu de tout cela et, au fond rien de tout cela, car l’ami interrogé nous dit que ce qui l’a marqué c’est « l’enthousiasme dont ce moment était porteur. »

   Parfois comme prédicateur je me rends compte que, plus que le contenu de ce que j’exprime, ce qui compte c’est la flamme intérieure qui le sous-tend. « Enthousiaste » cela signifie être porteur de Dieu (en-théo), habité par Lui, sous l’emprise de la joie et de la vitalité qui viennent de Lui. En ces temps de notre Église, nous ne pouvons pas, -nous ne pouvons plus- nous appuyer sur nos moyens humains ou matériels. Cela nous ramène à l’essentiel qui ne tient pas à nos richesses ou nos qualités humaines, mais à ce qu’aucune pauvreté ne pourra nous enlever : le souffle vivifiant du Seigneur. Le curé d’Ars, à la fin de sa vie, marqué par la vieillesse et l’épuisement, était parfois inaudible durant ses homélies ; et cependant les cœurs étaient touchés et de véritables conversions s’opéraient !

   Pour toutes sortes de raisons, aujourd’hui, dépression et morosité nous menacent, et nous aspirons à pouvoir repartir vers nos lieux de vie avec des sourires retrouvés et un regard purifié. Ceci afin d’être témoins, à notre tour, d’un serein regard d’amour sur notre temps. La phrase de Marina Tsvetaïeva sonne donc juste : « Ce n’est que dans l’enthousiasme que l’être humain voit exactement le monde. »

   Que cette période de l’été, avec ses routes de pèlerinage, le repos mérité, l’amitié partagée, et surtout la présence retrouvée du Seigneur, refasse de nous ces êtres brulants attendus dans une nouvelle année d’engagements familiaux, professionnels, ecclésiaux et associatifs.

+ Jean-Marc EYCHENNE – Évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix

 

Recevoir la Newsletter