Des propositions pour un été « spirituel »

Où trouver des propositions pouvant donner du sens à notre été ?

Cette question nous est souvent posée. Nous n’allons pas nous engager dans une recherche qui a été très bien menée par d’autres… le quotidien La Croix a choisi de recenser une multitude de propositions en France, pour tous ceux qui souhaitent donner à cette période troublée une dimension spirituelle, pour retrouver des forces et construire le « jour d’après ». (La Croix – Vendredi 19 juin 2020) Nous reproduisons ici ce magnifique cadeau que nous fait ce quotidien, qui nous a si bien accompagné aussi pendant la période de confinement. Pour s’abonner, c’est ICI 

 

S’engager pour le « monde d’après »

Après la crise sanitaire, plusieurs mouvements proposent de réfléchir aux changements à entreprendre, dans nos vies personnelles ou dans la société.

Se confronter aux défis de demain

Comment transformer le monde à son échelle ? Dans une société en pleine mutation, le Forum « #Acteurs »de Fondacio propose aux étudiants et jeunes professionnels, de 18 à 30 ans, de se réunir pour faire le point sur leurs vies, leurs doutes, leurs projets et leurs engagements devant les nombreux défis qui les attendent, en particulier après la pandémie. La semaine sera construite autour de cinq parcours : connaissance de soi, vie spirituelle chrétienne, écologie, expression artistique et orientation professionnelle. Le tout dans une ambiance festive, avec de nombreuses activités sportives.

Lieu : Angers (Maine-et-Loire)

Dates : du 16 au 22 août

Rens. :jeunes.fondacio.fr

Renouveler le contenu de sa foi

En cette période si particulière, le nom de la session, « Comment habiter le silence de Dieu », prend une résonance toute particulière. L’abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer (Côtes-d’Armor), gérée par l’Association la Providence, accueille une « halte spirituelle » à destination de ceux qui souhaitent renouveler le contenu de leur foi chrétienne, réfléchir à partir de textes d’auteurs spirituels anciens et actuels, et « relire la révélation de la Présence » dans leurs vies. Professeur au Centre Sèvres et à Sciences-Po Paris, Jean-Marie Donegani sera le grand intervenant de cette session, ouverte à tout public, laïcs comme religieux de tous âges.
Lieu : l’abbaye de Saint-Jacut- de-la-Mer (Côtes-d’Armor)
Dates : les 27 et 28 juin

Réinventer son rapport au monde professionnel

Dans le sillage du cinquième anniversaire de l’encyclique Laudato si’ du pape François, une équipe de jeunes professionnels du Mouvement chrétien des cadres dirigeants (MCC), de Communauté de vie chrétienne (CVX) et du réseau Magis, accompagnés par les jésuites et la famille ignatienne, propose aux 25-35 ans de participer à la session « Repenser mon boulot, les pieds dans l’eau ».« Quel rapport au travail suis-je invité à vivre ? », « Puis-je participer à la transition écologique dans mon métier, ou dois-je envisager une reconversion professionnelle ? », « Que pouvons-nous changer collectivement ? »… Pour accompagner ces questionnements fondamentaux, des conférences, des temps personnels ainsi qu’une journée « hors les murs » à la rencontre d’acteurs locaux émailleront ces quatre jours de session.

Lieu : Centre spirituel de Penboc’h (Morbihan)

Dates : du 5 au 9 août

Rens. :penboch.fr

Avancer en confiance dans les difficultés

Deux conférences quotidiennes – dont certaines portant sur l’itinéraire de saint Pierre –, la célébration des sacrements, du temps libre, des veillées… Le Foyer de charité de Tressaint (Côtes-d’Armor) propose une retraite de six jours, accompagnée par le père Stéphane Blin et par Monique Poitrat, sur le thème « Confiance, avance en eau trouble ».« Nous avions choisi ce thème avant la crise, mais nous allons adapter les choses, pour faire référence à ce qui vient d’être vécu, dans les différentes interventions », précise Monique Poitrat, qui y donnera notamment, dans cette perspective, une conférence « sur le deuil et l’au-delà ».

Lieu : Tressaint (Côtes-d’Armor)

Dates : du 16 au 22 août

Rens. : lesfoyersdecharite.com

S’engager auprès des mineurs exilés

Alors que le confinement a pu engendrer une forme de repli sur soi, comment élargir son horizon et s’ouvrir à l’étranger ? Rencontres interculturelles entre mineurs de passage et de jeunes Bretons, découverte du territoire, veillées, ateliers culinaires… Le Mouvement rural de la jeunesse chrétienne (MRJC) invite les adolescents de 14 à 17 ans à participer à son « C.A.M.P : Cap d’Accueillir des Mineurs de Passage ». Un séjour « pour leur faire notamment rencontrer différentes personnes, différentes religions », explique Pauline Constant, animatrice permanente du MRJC. Les jeunes seront logés dans un camping municipal.

Lieu : La Selle-Guerchaise (Ille-et-Vilaine)

Dates : du 17 au 31 juillet

Rens. :mrjc.org/sejours

Retrouver son souffle dans la prière

À l’heure où la pandémie a aussi bousculé nombre de certitudes, le Centre Béthanie propose une session d’approfondissement, autour de la figure du saint orthodoxe Séraphim de Sarov, pour avancer « en pèlerin sur le chemin avec la prière de Jésus ». « La prière de Jésus est un long, et parfois difficile, chemin. Tout marcheur, tout pèlerin, sait qu’il faut parfois faire une pause, retrouver son souffle, rencontrer ceux qui se confrontent à la même expérience »,explicite ainsi le Centre Béthanie. Ouverte aux chrétiens qui ont déjà suivi une initiation à la prière du Christ, cette session aspire à aider les participants « à continuer ou à reprendre le pèlerinage menant à la rencontre de Dieu dans (les) cœurs ».

Lieu : Gorze (Moselle)

Dates : du 21 au 23 août

Rens. : centrebethanie.org

Une université d’été sur les enjeux de la crise

Accepter que la crise ne soit « pas qu’une parenthèse, mais qu’elle serve une occasion de changer ». Forte de ses dix années d’existence, l’université d’été Acteurs d’avenir – qui aspire à rassembler les « futurs décideurs chrétiens » de 20 à 27 ans – portera sur le thème « Au risque de la crise ». « Cela s’inscrit en écho à la situation sanitaire, mais pas seulement : nous voulons ouvrir une réflexion sur les conséquences économiques de cette crise, sur la manière d’en sortir… », explique Étienne Fromageot, son responsable communication. L’événement devrait, cette année encore, faire affluer des intervenants de premier plan : « La liste n’est pas exhaustive, mais nous attendons Jean-Dominique Senard, président du groupe Renault, François-­Xavier Bellamy, député européen (LR), Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris… », énumère-t-il. Trois à quatre conférences par jour, messes et laudes quotidiennes. « Beaucoup apprécient cette possibilité d’allier des temps de formation avec une prière plus libre », poursuit-il. Les précédentes éditions avaient rassemblé jusqu’à 200 jeunes.

Lieu : abbaye Notre-Dame de l’Ouÿe (Essonne)

Dates : du 23 au 27 août 2020

Rens. : acteursdavenir.net

Donner du sens à une épreuve

Où chercher Dieu, dans ce monde en quête de guérison ? Diverses propositions spirituelles proposeront de relire ce qui a été vécu pour mieux panser ses plaies.

Entrer en communion avec les malades

Sous la présidence de Mgr Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille et délégué apostolique pour le sanctuaire de Lourdes, le Pèlerinage national aura bien lieu, mais dans des conditions très particulières, en août prochain dans la cité mariale. Réunissant en temps ordinaire près de 8 000 personnes chaque année autour du 15 août, il sera en effet exceptionnellement limité à une délégation représentative de 450 membres, issus notamment des comités régionaux et de la Famille de l’Assomption. Les personnes malades ne pourront donc effectuer le pèlerinage, mais « un accompagnement étroit, à travers un parrainage sera mis en place pour leur permettre de participer à distance à ce pèlerinage », indique le père Vincent Cabanac, religieux assomptionniste et directeur du National. Les célébrations, prières et adorations pourront également être suivies à la radio (RCF et Radio Notre-Dame), à la télévision (KTO), sur Internet (la-croix.com) et sur les réseaux sociaux.

Lieu : Lourdes (Hautes-Pyrénées)

Dates :du 12 au 17 août

Rens. :pelerinage-national.org ou 01.58.36.08.75.

Traverser un deuil

Centre mondial de prière pour les défunts, le sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon, dans l’Orne, propose un accompagnement spirituel à ceux qui ont perdu un proche. Les sessions sont animées par la communauté Saint-Martin et par les sœurs de la Nouvelle Alliance. Alors que la crise sanitaire a bousculé notre rapport à la mort, et qu’un certain nombre de familles ou d’amis n’ont pu physiquement dire adieu à leurs proches disparus pendant le confinement, Notre-Dame de Montligeon offre deux jours de halte avec écoute, prière et rencontres. À la rentrée prochaine, une session « Suite au suicide d’un proche » sera ainsi proposée. Pour les personnes qui vivent leur deuil depuis près d’un an, cinq jours de « consolation », s’ouvrant sur les louanges des sœurs et se poursuivant par des moments de détente et de parole, sont prévus.

Lieu :La Chapelle-Montligeon (Orne)

Dates : du 16 au 18 septembre 2020

Rens. : receptionmf@montligeon.org ou 02.33.85.17.00

« Réparer » son couple avec le Chemin-Neuf

Une retraite avec le Chemin-Neuf, dans le silence, pour « panser les plaies conjugales ». Entre Lyon et Villefranche, dans la maison Cana des Pothières, les participants sont invités à venir, en couple, pour cette retraite de « Guérison du couple ». Ils dormiront en chambre séparée, et se retrouveront durant la journée pour prier, dialoguer, participer à des ateliers de poterie, de relaxation ou de peinture, selon la session, et pour suivre des enseignements spirituels. La semaine s’adresse aux couples qui vivent un moment de crise ou un tournant dans leur vie, qui souhaitent « obtenir une grâce de pardon » et retrouver, dans une démarche chrétienne, une forme d’apaisement. Pour s’inscrire, le Chemin-Neuf demande une lettre personnelle, expliquant ses motivations.

Lieu : Anse (Rhône)

Dates : du 26 juillet au 1er août

Rens. : chemin-neuf.fr

Libérer sa parole

« Une parole qui guérit » : la retraite spirituelle animée par les frères franciscains, au sanctuaire des grottes de Saint-Antoine (Corrèze), invite à se défaire de ses angoisses par les mots et la foi. Une proposition qui arrive au moment opportun, alors que la pandémie de coronavirus a ébranlé nombre de certitudes. À l’instar de saint François d’Assise, qui plaçait la parole au cœur de sa spiritualité, le frère franciscain Nicolas Morin, animateur de cette session, proposera aux participants de « mettre des mots sur [leurs] désirs profonds » et de se « libérer de ce qui [les] emprisonne ». Dans un parc de cinq hectares, l’hôtellerie des Grottes jouxte le sanctuaire, où les pèlerins viennent perpétuer le souvenir de saint Antoine de Padoue. Des conférences sont prévues, et il est conseillé d’emporter une bible dans sa valise.

Lieu : Brive-la-Gaillarde (Corrèze)

Dates : du 2 au 8 août

Rens. : fratgsa.org ou 05.55.24.61.62.

Confier son désir d’enfant

Comme sainte Anne et Joachim, qui ont désiré, dans la désolation, un enfant pendant des années, de nombreux couples vivent cette même attente. Consacré à la mère de la Vierge Marie, le sanctuaire breton de Sainte-Anne-d’Auray, dans le Morbihan, organise pour eux, pendant une journée à la rentrée de septembre, un pèlerinage sur le thème « Quand l’enfant se fait attendre », afin qu’ils puissent lui confier leurs désirs d’enfant.

Lieu : Sainte-Anne-d’Auray (Morbihan)

Dates : dimanche 6 septembre

Rens. :sainteanne-sanctuaire.com ou 02.97.57.68.80.

Accueillir l’espérance à Lourdes

« Prêcher sur l’Apocalypse de saint Jean, ce n’est pas courant », relève en souriant le père Jean-Dominique Dubois. Début juillet, ce franciscain animera, au centre Assomption Lourdes, une session « Dans les épreuves, le ciel est toujours ouvert… », consacrée au dernier livre de l’Évangile. Cette méditation sur le mystère du mal, et de la souffrance, prend tout son sens dans la cité mariale, « l’un des rares sanctuaires consacrés aux malades et aux pauvres, lieu d’espérance pour tous ceux qui souffrent », explique celui qui fut chapelain à Notre-Dame de Lourdes. Si l’Apocalypse de saint Jean – qui annonce le Jugement dernier et le retour de la justice sur terre après le règne du mal – portait un message d’espérance pour les martyrs chrétiens sous l’Empire romain, il est plus que jamais d’actualité, selon le père Dubois : « L’Apocalypse nous montre un Dieu qui conduit l’histoire, décide du destin des hommes, à une époque où notre société se construit sans Dieu. » Durant cette retraite, le livre sera médité deux fois par jour.

Lieu : Lourdes (Hautes-Pyrénées)

Dates : du 6 au 12 juillet

Rens. :accueil@assomption-lourdes.com

Se dépenser et se détendre

Randonnées, ateliers d’enluminure, sessions de cyclisme… Plusieurs mouvements ou communautés proposent d’articuler des congés sportifs, artistiques et spirituels.

Pédaler… jusqu’aux sommets

Le réseau Magis, jésuites-famille ignatienne propose aux 20-30 ans une retraite itinérante, « Suivre l’école (les cols) du Christ », à vélo. Enseignements, temps de prière, messe entre deux coups de pédale… De centre spirituel en abbayes (de Tamié, de Hautecombe…) dans les Bauges et la Chartreuse, entre Isère et Savoie, les cyclistes adeptes de ces vacances sportives pourront apprendre à « davantage connaître le Christ », tout en prenant du temps pour eux, « avec Dieu, avec les autres et dans la nature ». Accompagnés par des laïcs et par un prêtre, ils pédaleront entre cinq et six heures par jour, sur 400 à 1 000 mètres de dénivelé. Lieu : départ du Centre spirituel Saint-Hugues, à Biviers (Isère) Dates : du 16 au 22 août Rens. :reseau-magis.org

Progresser, dans les règles de l’art

Mêler art et prières, dans l’atmosphère de vie communautaire des Prémontrés. En Normandie, l’abbaye Saint-Martin de Mondaye organise deux sessions d’enluminure et de calligraphie pour toutes les personnes souhaitant s’initier, ou se perfectionner, à ces arts. Le tout en méditant sur les textes et les images. Ateliers ouverts à tous, débutants comme confirmés. Lieu : abbaye Saint-Martin de Mondaye (Calvados) Dates : du 26 juillet au 1er août, ou du 23 au 29 août Rens. : mondaye.com

Jouer au foot, dans un esprit d’équipe

« Jésus nous demande de jouer dans son équipe », exhortait, pendant les JMJ de 2013 au Brésil, le pape François. Un an avant la tenue, dans le pays, du mondial de football, il martelait encore que « Jésus nous offre quelque chose de meilleur que la Coupe du monde ! Il nous offre la possibilité d’une vie féconde et heureuse (…) ». En proposant pour la première fois une session « Foot for Jesus », la communauté des Béatitudes reprend son appel… presque au pied de la lettre. Entre deux matchs, joueurs et joueuses de 18 à 30 ans y participant pourront prier, notamment lors de messes et d’une veillée. Lieu : Nouan-le-Fuzelier (Loir-et-Cher) Dates : du 2 au 5 juillet Rens. :beatitudes.org

S’initier aux arts du cirque avec les Folies Gruss

Accompagnement des chevaux pour les répétitions, jardinage, entraînements avec des artistes passionnés se livrant chaque jour sur scène… Le service Jeunes de la Mission de France (MdF) organise, cet été, la troisième édition de sa session « Quel cirque ? ! », auprès de la célèbre compagnie Alexis Gruss. « Cela n’est pas une session d’approfondissement, contrairement à d’autres de nos propositions, mais l’objectif est vraiment là de découvrir un univers, et de se mettre au service ! », précise le Père Bruno Régis, délégué épiscopal au service Jeunes de la MdF. En groupe, les participants prendront le temps « d’échanger, de se laisser questionner et de célébrer sous le chapiteau ». Lieu :Piolenc (Vaucluse) Dates : du 11 au 22 août Rens. : missiondefrance.fr

Randonner entre alpages et hauts sommets

Après avoir pris conseil auprès de guides de haute montagne, les chanoines du Grand-Saint-Bernard ont été contraints d’annuler, à regret, les deux premières randonnées spirituelles de l’été, en raison du Covid-19. Mais les pèlerins adeptes de ces marches en montagne pourront toutefois participer, à la rentrée prochaine, à la session « en étoile aux couleurs automnales », animée par les chanoines Raphaël Duchoud et Hugues de La Boussinière. Avec, pour tout bagage, « un sac à dos pour la journée » et « l’esprit libre pour la découverte », ils vadrouilleront, dans la région de Sixt-Fer-à-Cheval, au cœur de paysages variés, entre cascades, torrents, alpages et hauts sommets… Niveau moyen. Lieu : Région de Sixt-Fer-à-Cheval (Haute-Savoie) Dates : du 14 au 19 septembre Rens. : gsbernard.com

Recharger les batteries avant la rentrée

« À situation exceptionnelle, organisation exceptionnelle ! » Malgré la crise sanitaire, les salésiens et salésiennes de Don Bosco ont décidé de maintenir leur traditionnelle session « Campobosco », organisée fin août, pour les 13-18 ans. Pandémie oblige, ils ont toutefois fait preuve d’inventivité pour l’adapter. « Le Campo’trement 2020 » rassemblera ainsi, pendant quatre jours – en divers lieux cette année et non en un rassemblement unique – les adolescents. Ces derniers pourront vivre un temps de RAP (Réflexions, activités, prières) – autour d’ateliers, d’un tournoi sportif, de grands jeux, de prières quotidiennes, d’une veillée, de célébrations… – pour se ressourcer, et recharger les batteries avant la rentrée scolaire. Lieu : Sessions locales Dates : du 23 au 27 août Rens. : campobosco.fr

« Faire son cinéma »… avec les jésuites de Tarascon

Chaque été, depuis trois ans, le monastère de Tarascon organise son Festival de Cannes… mais sans strass ni paillettes. L’Apparition, de Xavier Giannoli, Sans adieu, de Christophe Agou, Après la tempête, de Hirokazu Kore-eda… Durant cette session « cinéma », les participants découvriront quatre films à la lumière de la Bible. Une initiative lancée par le père jésuite Thierry Lamboley et par Magali Van Reeth, journaliste et critique de cinéma pour l’Association catholique mondiale pour la communication Signis.

Pourquoi cette passerelle inattendue ? « Le cinéma permet de réfléchir avec le cœur, et non avec la tête, pour opérer un plongeon spirituel et comprendre la Bible avec ses émotions », répond le père Lamboley. Projection d’un film chaque matin, déjeuner en silence pour méditer sur le visionnage, temps d’enseignement et d’échange sur l’Évangile… La proposition s’adresse aussi bien aux cinéphiles qu’aux séminaristes, aux jeunes parents ou encore aux habitués de retraites spirituelles en quête d’originalité. Lieu : Tarascon (Bouches-du-Rhône)

Dates : du 16 au 21 août

Rens. :06.22.95.22.52 ou contact@jesuitesenprovence.com

Se retrouver en couple, en famille

Ces derniers mois, les liens familiaux ont pu être éprouvés par le confinement. Plusieurs communautés proposent des sessions entre parents et enfants, ou en couple.

Cimenter son couple

Niché dans la montagne corse, le couvent Saint-Dominique, vieux de six siècles, surplombe la mer. C’est dans ce joli cadre estival, près du village en escalier de Corbara, que la communauté Saint-Jean invite les familles à profiter du répit estival pour se retrouver. À cette occasion, la session « Quelques attitudes fondamentales de la vie chrétienne en couple »sera animée par le père Louis-François. Religieux, religieuses et bénévoles ont prévu une prise en charge spécifique pour chaque tranche d’âge, et aideront les parents à « approfondir les éléments essentiels de (la) vie chrétienne qui sont nécessaires à la vie familiale ». Ouvertes à toute la famille, les journées seront partagées entre prière, eucharistie, échanges et détente.

Lieu : Corbara (Corse)

Dates : du 21 au 29 juillet

Rens. :stjean-corbara.com ou 07.52.30.31.05

Profiter d’un « Festival des familles » dans les bois

Au cœur de la forêt de Sologne, la communauté des Béatitudes propose, pour la troisième année consécutive, un Festival des familles à Nouan-le-Fuzelier (Loir-et-Cher). Appelant à devenir « ce que vous êtes et (à mettre) le feu au monde entier », selon les mots de sainte Catherine de Sienne, les Béatitudes convieront notamment Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême, ainsi que deux membres de la communauté du Verbe de Vie et un frère franciscain, à cette occasion. Autour de la fête de l’Assomption, les parents pourront notamment y apprendre à « grandir en sainteté » et à fortifier leur couple. Les familles pourront également profiter de ce cadre champêtre en faisant des sorties nature et en dormant sous la tente, après les veillées.

Lieu :Nouan-le-Fuzelier (Loir-et-Cher)

Dates : du 12 au 16 août

Rens. : 02.54.88.77.33 ou bethanie.retraite@beatitudes.org

Séjourner à deux dans les montagnes

Avis aux duos amateurs de randonnée ! Non loin du massif de la Chartreuse, le centre spirituel ignatien de Saint-Hugues organise, au mois d’août, une retraite itinérante pour les couples. À plus de 2 000 mètres d’altitude, ces derniers pourront profiter à loisir du magnifique cadre des montagnes du Queyras pour méditer. Quelques jours de marche réservés aux plus courageux (six à huit heures de randonnée quotidienne, dans les Hautes-Alpes, de 1 000 mètres de dénivelé) conduiront ainsi les participants de refuge en refuge. Échanges autour d’un thème spirituel quotidien, messes, soirées conviviales dans des gîtes d’étapes… Les marcheurs seront accompagnés par le père jésuite Guy Delage, et par des membres de la Communauté de vie chrétienne (CVX).

Lieu : Biviers (Isère)

Dates : du 20 au 25 juillet

Rens. : 04.76.90.35.97 ou accueil@sainthugues.fr

Réfléchir en famille au mystère pascal

À Courset, dans le Pas-de-­Calais, Les Foyers de charité accueillent les familles pour une retraite de six jours au mois d’août, animée par le père Pierre-Alain d’Arthuis. Un programme de sport, art et prière spécialement destiné aux adolescents est prévu. La semaine de retraite sera axée sur « Le mystère pascal dans la vie de famille », pour comprendre les fondements de la foi et les mettre en pratique dans les relations à la maison.

Lieu : Courset (Pas-de-Calais)

Dates : du 3 au 9 août

Rens. : 03.21.91.62.52 ou lesfoyersdecharite.com

Prier entre « parents solos »

Pour la première fois, la communauté Saint-Martin animera, avec plusieurs congrégations religieuses, une session pour les parents célibataires, au sanctuaire de Montligeon. Veufs, aussi bien que divorcés, sont conviés. « Nous avons constaté que beaucoup de mamans en solo n’osaient pas venir à nos retraites familiales et nous avons créé cette retraite pour les inciter à venir », explique don Paul Denizot, prêtre de Saint-Martin. Au programme, une thématique théologique sur le « mystère du mal » dont don Paul précise qu’elle n’a pas de lien avec le fait d’être parent célibataire. Les journées seront rythmées par la messe matinale, une visite ou une balade l’après-midi, un chapelet et une adoration facultatifs et une soirée détente au bar.

Lieu : La Chapelle-Montligeon (Orne)

Dates :du 11 au 17 juillet

Rens. : receptionmf@montligeon.org

Préparer son mariage

Le centre spirituel jésuite de Penboc’h reprendra, à partir de septembre, ses sessions pour les couples sur le point de s’engager dans la voie du mariage. Pendant ce week-end de prière et d’écoute, les fiancés seront invités à approfondir ensemble les thèmes de l’engagement, de la sexualité, ou encore de la fidélité.

Lieu : Arradon (Morbihan)

Dates :du 11 au 13 septembre

Rens. : 01.81.51.40.10

Paray-le-Monial réinvente ses sessions d’été

La crise sanitaire a obligé la communauté de l’Emmanuel, organisatrice des sessions d’été de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) à décupler son inventivité. « Nous allons proposer des vacances spirituelles moins denses que d’ordinaire. Faute de pouvoir offrir un accueil pour les enfants, les familles assisteront le matin à la messe, aux louanges et à des enseignements accessibles pour les plus jeunes », explique Geneviève de Saint-Pern, adjointe du directeur de la communication de l’Emmanuel. L’après-midi, elles auront le champ libre… Mais cet été, Paray-le-Monial s’invite aussi dans les régions. Un peu partout en France, des équipes organisent des sessions dans des paroisses ou sanctuaires locaux. « Les formats seront très variables. Certaines vont faire appel à des intervenants, d’autres vont suivre la chaîne Emmanuel Play », précise Geneviève de Saint-Pern. Célibat, éducation, prière… Pour rejoindre aussi les fidèles chez eux, la communauté diffusera, début juillet, une série de vidéos et de fiches pédagogiques autour de thèmes spirituels.

Lieux : Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), et en régions

Dates : juillet et août

Rens. :emmanuel.info

Se former à l’écologie

Cinq ans après la publication de « Laudato si’», diverses communautés appellent à concrétiser nos désirs de conversion écologique.

Chercher et trouver Dieu dans un jardin

Animée par des membres de Fondacio et par CVX, cette session-retraite, baptisée « Dans la nature, rencontrer Dieu », propose de savourer le déconfinement… au cœur du magnifique parc du centre spirituel du Hautmont. L’occasion d’y jardiner, tout en contemplant la Création, autour d’ateliers dédiés. Ce parcours de cinq jours d’exercices spirituels aspire, plus largement, à donner des clés pour entrer, ou approfondir, sa relation à Dieu au travers de la prière, de la méditation et du silence. Des moments de détente permettront aussi de souffler.

Lieu :Centre spirituel du Hautmont (Nord)

Date :du 12 au 17 juillet

Rens. :hautmont.org

Diète et prière à l’école de Hildegarde de Bingen

À l’heure des impérieux appels à la transformation de nos modes d’alimentation, les membres de la Maison de sainte Hildegarde, dans le Var, et le père Pierre Dumoulin, spécialiste du sujet, animeront en septembre un parcours pour goûter à une « diète végétalienne ». Au menu de cette proposition, des recettes et des produits recommandés par cette bénédictine du XIIe siècle, docteure de l’Église. Inspirée par la vie et la spiritualité de Hildegarde, cette retraite en silence proposera de changer de cadre, de méditer et de partager sur la parole de Dieu, en reposant son âme comme son corps pour pouvoir « repartir autrement ».

Lieu :Roc Estello (Var)

Date : du 13 au 19 septembre

Rens. :contact@saintehildegarde.com ou 06.79.29.26.64.

Prendre le pas de la conversion écologique

Pour aider les foyers à prendre le pas de la conversion écologique amorcée ces dernières années, la Communauté de vie chrétienne (CVX) renouvelle, en juillet, pour la troisième année consécutive sa proposition de session « Vivre Laudato si’ en famille ». L’objectif ? Faire réfléchir les participants à notre manière de consommer, et d’habiter le monde. Les matinées consacrées, par tranches d’âge, à des activités chaque jour différentes, laisseront les après-midis plus libres pour des sorties ou des expérimentations en famille… Les journées seront aussi rythmées par des temps de prière.

Lieu : Centre spirituel de Penboc’h (Morbihan)

Dates :du 19 au 24 juillet

Rens. :cvxfrance.com ou realitesfamiliales@cvxfrance.com

Travailler de ses mains à Pied Barret

À flanc de montagne, le lieu, bordé de châtaigniers, parle de lui-même. À la frontière entre la Lozère et l’Ardèche, le hameau rustique de Pied Barret, propriété des jésuites depuis 1985, se reconstruit au fil des années grâce au travail des groupes de jeunes et des familles s’y succédant. Ouvertes aux familles et aux célibataires, ces sessions d’une semaine, accompagnées par un jésuite, sont l’occasion de se retrouver au grand air et dans une atmosphère de vie communautaire. Travail manuel de défrichage, réhabilitation du hameau, messes, baignades dans les gorges du Chassezac, partages et relectures de la journée entre adultes… Ces vacances seront l’occasion de faire, très concrètement, l’expérience d’une forme de simplicité écologique.

Lieu :Pied Barret (Ardèche)

Dates :du 15 au 22 août

Rens. :piedbarret@free.fr

Faire les vendanges avec les moines de Lérins

Renommée pour son ancienneté et la beauté des paysages de l’île Saint-Honorat, l’abbaye de Lérins, dans les Alpes-Maritimes, est un site de production de vin tout aussi réputé. Aiguillés dans leur réflexion par Laudato si’, les moines y appliquent des méthodes de production biologiques, et ont restauré leur potager en permaculture. Ceux qui souhaitent s’y rendre, cet été, pour une retraite pourront, en vivant au rythme des moines, prier et travailler aux vignes qui entourent l’abbaye.

Lieu :Abbaye de Lérins (Alpes-Maritimes)

Dates :entre mi-août et mi-septembre

Rens. : abbayedelerins.com ou 04.92.99.54.20.

Randonner lors d’un écopélé

Et si la simple possibilité de partir, quelques jours, avec le minimum, pouvait constituer une première porte d’entrée dans la dynamique de Laudato si’ ? Le réseau Magis, jésuites-famille ignatienne propose un « ecopélé », dans le Lot, sur les chemins de Saint-Jacques. Cette proposition de randonnée spirituelle, ouverte aux 30-40 ans, veut faire entrer dans une expérience de simplicité et d’un plus grand « respect de la Création ». Comment ? En marchant pour rencontrer Dieu, dans le silence, les rencontres, et la beauté des paysages du parc naturel des Causses. Dans le respect de la tradition ignatienne, cette session permettra de penser la construction d’un avenir plus écologique.

Dates :du 9 au 17 août

Lieu :de Rocamadour à Cahors

Rens. :ecopelerinage@gmail.com

Retrouver, en famille, notre relation à la terre

Après ces derniers mois de crise et de confinement, « il y a un besoin pressant de retrouver cet équilibre et cette relation globale entre les quatre dimensions développées dans Laudatum si’: notre relation à la terre, à soi-même, aux autres et à Dieu », estime Arnaud de La Monneraye, naturaliste, animateur et intervenant à l’Académie pour l’écologie intégrale, qui aura lieu fin août au sanctuaire Notre-Dame-du-Chêne (Sarthe). Le point de départ de cette proposition réside dans « l’émerveillement, qui permet de faire le lien entre la connaissance de la nature et la vie spirituelle », complète-t-il. Après des enseignements le matin, les familles pourront participer à des activités dans un jardin maraîcher, fabriquer des nichoirs, ou encore veiller sous les étoiles. « Depuis trois ans que nous faisons cette proposition, chaque famille arrive avec une histoire édifiante pour les autres, poursuit-il, tous repartent avec les outils pour réaliser leurs projets, et ceux qui n’avaient pas de projet avec de nouvelles idées. »

Lieu :sanctuaire Notre-Dame-du-Chêne (Sarthe)

Date :du 23 au 27 août

Rens. :academie-ecologie-integrale.org ou 02.43.95.48.01

Recevoir la Newsletter