Communiqué – Épidémie Covid 19

Communiqué – Épidémie Covid 19

14 mars 20h30

Chers amis,

Compte tenu des dernières annonces du Premier Ministre Édouard Philippe, certaines préconisations de mon dernier message ne sont plus valides.

Nous ne devons pas célébrer l’Eucharistie de façon publique jusqu’à nouvel ordre. Nous célèbrerons toujours la messe pour le peuple qui nous est confié, et en communion avec lui,mais sans sa présence physique.

Il serait bon cependant de laisser les églises ouvertes pour que ceux qui le souhaitent puissent venir y prier. Nous pourrions leur laisser des supports pouvant les aider dans leur prière.

Fraternellement en Notre Seigneur,

+ Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix.

Pour les funérailles les consignes précédentes restes valables :

« En dialogue avec les familles, et en lien avec les entreprises de pompes funèbres (qui sont sensibilisées par leurs organismes professionnels à cette question), il faut inviter à une célébration dans l’intimité familiale. Il conviendrait que cela apparaisse dans le faire part, quitte à ce que la famille élargisse un peu l’invitation, de vive voix, à des amis très proches. »


14 mars 19h30

Aux Prêtres, 

Pour information, aux diacres, aux communautés religieuses, aux responsables de communautés chrétiennes,

Quelques suggestions et pistes de discernement.

Nous sommes invités à la prudence et à la responsabilité, pour tenter de limiter la propagation du virus. Je ne reviens pas sur les repères communs donnés abondamment dans tous les médias. Tous ceux qui sont validés par les autorités sanitaires sont fiables et raisonnables. (Quand nous trouvons une information, veillons à vérifier les sources. Tous les sites internet, tous les comptes Facebook ou Twitter, ne présentent pas les mêmes garanties de sérieux).

Concernant les enfants et les jeunes, le plus sage est d’annuler les rassemblements et de suspendre toute rencontre de groupe. Nos animateurs et animatrices sont souvent des sujets à risque au regard de leur âge. Que nous puissions profiter du temps dégagé pour lire et nous former.

En Ariège, dans la majorité des cas, nous ne célébrons pas devant plus de 100 personnes, et dans des églises qui sont assez grandes pour que les distances de sécurité puissent être respectées. Il serait donc aujourd’hui excessif de suspendre toute célébration eucharistique dominicale, pour l’ensemble de notre diocèse. Cependant il y a quelques lieux de plus forte affluence, pour lesquels il faudrait proposer des alternatives. Comme responsables de ces communautés, vous y avez réfléchi. Dans certains cas, on peut proposer de célébrer deux messes consécutives, en demandant à une partie de l’assemblée de revenir un peu plus tard.

Dans d’autre cas, peut-être faudra-il suspendre la célébration jusqu’à nouvel ordre, en invitant les gens qui le peuvent à rejoindre une communauté plus modeste, célébrant dans un village. Il n’y a pas de solution universelle. Nous sommes renvoyés à un discernement prudentiel et pastoral.

On peut proposer aussi à certains membres de nos assemblées de se joindre à une messe durant la semaine, pour ne pas rester trop longtemps sans s’associer à l’offrande que le Christ fait de lui-même, à son Père, dans l’Esprit. Sans rester trop longtemps non plus éloignés de la communion eucharistique.

Il conviendrait, peut-être, pour ceux qui en raison de leur âge ou de leur état de santé, doivent rester confinés, de redécouvrir le sens de la communion de désir ou communion spirituelle. Nous venons de mettre un article, sur le site internet du diocèse, à ce propos.

https://ariege-catholique.fr/communion-de-desir-et-communion-spirituelle/

La question de la célébration des funérailles est plus complexe, car il n’est pas rare que nous ayons une forte affluence en ces circonstances. Il convient ici, en dialogue avec les familles, et en lien avec les entreprises de pompes funèbres (qui sont sensibilisées par leurs organismes professionnels à cette question), d’inviter à une célébration dans l’intimité familiale. Il conviendrait que cela apparaisse dans le faire part, quitte à ce que la famille élargisse un peu l’invitation, de vive voix, à des amis très proches.

Pour la célébration de la Messe Chrismale et des célébrations de la Sainte Semaine nous allons, vendredi prochain, en conseil épiscopal, essayer d’arrêter une position. Les Rameaux, la Vigile Pascale (avec les baptêmes d’adultes) et le jour de Pâques, posent des problèmes particuliers. Si vous avez des suggestions, n’hésitez surtout pas à les exprimer.

Certains d’entre vous ont des mariages de « début de saison » qui vont aussi poser des questions…

Que le Seigneur nous éclaire, qu’il éloigne de nous la crainte, et nous garde attentifs aux plus fragiles et à ceux qui sont isolés.

Fraternellement en Notre Seigneur.

+ Jean-Marc Eychenne – Evêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix


13 mars 17H

Amis, 

Prêtres, diacres, responsables de communautés chrétiennes, de services et de mouvements.
En attendant des directives particulières élaborées avec la Préfecture de notre département, je vous demande de mettre en œuvre les recommandations qui nous viennent de la Conférence des Évêques de France.

Épidémie Covid_19 – Recommandations de la CEF adressées aux évêques et aux responsables de mouvements et associations

Chers Frères,

A la suite des annonces du Président de la République concernant l’épidémie de Covid 19 hier soir et des précisions apportées par le Premier Ministre aujourd’hui à 13h, la Conférence des évêques de France adresse les recommandations suivantes, valables jusqu’à nouvel ordre, de manière que toute l’Eglise contribue à la solidarité nationale.

Concernant les activités menées dans le cadre ecclésial, la CEF invite les responsables à reporter ou annuler celles qui induisent des rassemblements de plus de 100 personnes. Elle recommande par ailleurs que les personnes à risques et les personnes âgées de plus de 70 ans ne soient présentes dans aucun rassemblement.

Ces critères concernent donc diverses activités en Église comme les pèlerinages, les réunions paroissiales, les veillées de prières, etc. La CEF recommande aussi aux mouvements (scoutismes, mouvement de spiritualités, mouvements familiaux, mouvements caritatifs et sociaux, etc.) de s’interroger en ce sens sur la tenue des activités prévues.

Concernant les messes et autres célébrations de sacrements qui rassemblent des fidèles, la CEF préconise d’appliquer les mesures de prudence déjà indiquées antérieurement (« gestes-barrière »), de respecter le seuil de 100 personnes et de s’organiser pour que les fidèles s’installent une chaise sur deux, un rang sur deux. Si cela est possible, et pour permettre à tous d’assister à la messe, la CEF préconise d’ajouter des messes durant le week-end. Nous suggérons que les personnes de plus de 70 ans soient dispensées des célébrations dominicales.

D’une manière générale, la CEF rappelle la prudence que doivent observer les personnes les plus fragiles et celle que tous doivent avoir à leur égard. Elle remercie les fidèles de la compréhension dont ils feront preuve et de toute l’aide qui pourra être apportée à la réorganisation de la vie en Église durant cette période d’épidémie. Elle les invite tout particulièrement à manifester une attention particulière aux personnes fragiles et âgées qui sont plus impactées par ce dispositif.

La CEF est bien consciente des perturbations que va connaître la vie ecclésiale ordinaire et du trouble que vont connaître les catholiques. Les difficultés d’accès aux sacrements, notamment, que nous allons connaître, vont constituer une souffrance pour les fidèles.

 

Elle indique que, sans remplacer la vie ecclésiale ordinaire, les médias catholiques proposent aux fidèles des rendez-vous et invite à se tourner vers eux pour nourrir notre vie de prière : messe dominicale du Jour du Seigneur (France 2) ; messes (samedi et dimanche), messe quotidienne du pape François (7h), offices et chapelet quotidiens (Lourdes) retransmis par KTO ; messe dominicale sur France Culture ; nombreux offices et prières retransmis par les radios chrétiennes, etc.

Chaque diocèse et chaque mouvement saura trouver les moyens adaptés pour soutenir les personnes vulnérables et imaginer les soutiens nécessaires.

+ Eric de MOULINS-BEAUFORT

Archevêque de Reims

Président de la Conférence des évêques de France


Voir aussi une prière pour ce temps de pandémie

Recevoir la Newsletter