Pèlerinage diocésain 2021 à Lourdes – Consignes du Président de l’Hospitalité

par | 15/08/2021

 

Notre prochain pèlerinage à Lourdes va commencer ce lundi 16 et se poursuivra jusqu’au jeudi 19 août 2021.

Sur le chemin qui mène à Lourdes, dans les 4 cars transportant pèlerins malades et hospitaliers, une lecture attentive des consignes de Mathieu ACIEN est proposée cette année si particulière en raison de la pandémie …

Nous voici en route pour Lourdes où « La Belle Dame », la Vierge Marie, nous attend.
La maladie du coronavirus a rendu l’organisation de notre pèlerinage difficile et certains n’ont pas pu, ou ont eu peur de, se joindre à nous. Nous les porterons dans nos prières.
Pour le bon déroulement de notre pèlerinage, il va nous falloir beaucoup d’attention aux autres et de la discipline. Les conditions sont rudes et nous devrons nous y plier « de bonne grâce ».
Tout au long de notre pèlerinage, il va être important de ne pas nous mélanger. Le brassage des personnes favorise la transmission du virus.
Pour cela, nous allons adopter une organisation en bulles :
– La bulle primaire est composée du malade ou handicapé, et des 2 ou 3 hospitaliers qui l’entourent (ceux qui l’aident pour la toilette, pour le repas, qui poussent la chaise roulante ou le chariot).
Si nous associons plusieurs bulles primaires, nous avons la bulle dans laquelle nous allons vivre notre pèlerinage. Nous allons donc être en groupes ou « bulles » de 15 à 20 personnes.
Vous avez reçu un foulard et la couleur de celui-ci correspond à la bulle dont vous faites partie. Les foulards des « malades » et ceux des hospitaliers ne sont pas identiques. Vous devez porter votre foulard de façon bien visible, tout le temps (sauf pour dormir, bien sûr !).
Il faut veiller, dès maintenant, lors de l’arrêt tout à l’heure à Lestelle, à ne pas mélanger les bulles. Vous allez constater que dans le car où vous êtes il y a un certain mélange des bulles. Cela est dû à l’organisation très complexe des cars, mais cela doit rester exceptionnel et doit nous inciter à être encore plus vigilant sur les « gestes barrières». Vous pouvez échanger avec les personnes de votre bulle, mais évitez de trop vous rapprocher des personnes d’une autre bulle. C’est la « distanciation » ! Cela va être la règle pendant tout le pèlerinage et, donc, pendant l’arrêt à Lestelle. C’est grâce à cette discipline que nous éviterons la propagation de la contamination par le coronavirus.
On tâchera, lors de l’arrêt à Lestelle, de ne pas s’éparpiller, et de rester dehors le moins longtemps possible en rejoignant sa place dans le car rapidement.
Bien sûr, nous allons porter un masque en permanence, sauf la nuit et pour les repas, masque que nous changerons au moins 3 fois par jour (au moment des repas) et qui vous sera fourni. Le masque doit couvrir le nez et la bouche. Chacun d’entre vous n’a pas oublié son petit flacon de gel hydroalcoolique, et l’utilisera sans modération, en particulier à chaque changement de lieu ou d’activité. La lutte contre la COVID est une affaire collective basée sur les gestes individuels que l’on nomme « gestes barrières » !
L’équipe anti-COVID, identifiée par un foulard orange, va veiller et vous rappeler à l’ordre si vous oubliez la distanciation entre bulles ou les « gestes barrières ». Soyons sympa et écoutons-les ! Leur travail n’est pas facile, il faut les aider en étant dociles et en faisant ce qu’ils nous disent avec grâce et sourire. Je compte sur vous pour cela !
Les déplacements se feront par bulles, y compris dans les ascenseurs. On ne se précipitera pas et on ne s’agglutinera pas ! Nous attendrons patiemment d’être appelés… À l’extérieur, dans les sanctuaires aussi, on se déplacera par bulles et on laissera un espace entre chaque bulle.
Les tringlots (ou «voitures bleues») vont être affectés nominativement et identifiés. Chaque malade utilisera le même véhicule durant tout le séjour, poussé par le même hospitalier.
À l’accueil Notre Dame, les chambres ont été regroupées par bulles, de même dans la salle de restauration, les places ont été attribuées en fonction des bulles. On ne changera pas de place. Pour les hospitaliers qui dorment et mangent à l’hôtel, nous attirons votre vigilance et votre responsabilité pour vous regrouper en fonction de la bulle dans laquelle vous êtes pour les repas et les sorties éventuelles.
À l’arrivée à l’Accueil Notre Dame, un bracelet d’identification va vous être remis à la descente du car. Il est nécessaire pour y entrer. Il atteste que vous avez été contrôlé et que votre passe est valide. Donc, on ne se précipitera pas pour descendre du car et on attendra qu’on vous y invite.
Comme d’habitude, vos bagages sont pris en charge par une équipe et vous les retrouverez dans vos chambres (pour ceux qui dorment à l’Accueil Notre Dame) ou à l’hôtel (pour les autres).
Je compte sur vos responsables de car pour vous résumer et vous rappeler tout ce qu’on vient de vous lire.
Merci de votre attention … et bon pèlerinage à tous !

Actualité