Prière pour les vocations (de prêtres)

par | 20/04/2018

 

Seigneur, apprends-nous à faire un meilleur usage des prêtres

Seigneur nous sommes à l’épreuve, car nous manquons de prêtres qui nous permettraient de répondre aux attentes des baptisés. Ces disciples-missionnaires ont besoin de ce que seuls ces pasteurs peuvent offrir, en ton nom, afin d’être les témoins enthousiastes du Christ, là où ils vivent, travaillent et s’engagent.

Montre-nous ce que tu souhaites voir changer, dans notre compréhension de ce ministère, afin que tu acceptes à nouveau d’appeler des membres de ton Église à cette mission. Fais-nous voir en quoi nous nous sommes trompés.

– N’avons-nous pas laissé les prêtres être happés par une multitude de choses à faire, au lieu de les inviter à se consumer longuement dans le silence et la prière ?

– Voulant les garder au plus près de nous, sur notre territoire, ne les avons-nous pas conduits à être trop isolés, sans partages fraternels fréquents avec d’autres frères prêtres ?

– N’avons-nous pas renvoyé vers eux bien des tâches que nous aurions dû assumer comme baptisés, les écartant ainsi du cœur de leur ministère ?

– Avons-nous eu, à leur égard, assez de liberté de parole pour leur éviter de s’égarer sur des chemins les éloignant des appels évangéliques les plus profonds ?

– Avons-nous attendu d’eux qu’ils « commandent en maîtres » plutôt que de se trouver dans l’humble posture de ton Fils, au moment du lavement des pieds ?

– Ne leur avons-nous pas demandé d’être un peu trop auprès des notables et pas assez au milieu des plus modestes ?

– Et tant d’autres choses que nous ne voyons sans doute même pas…

Seigneur nous te le demandons avec des larmes : montre nous en quoi nous nous sommes trompés.

Envoie-nous à nouveau des prêtres et -c’est promis- nous nous engageons, avec le soutien de ta grâce, à en faire désormais un meilleur usage…

+ Jean-Marc Eychenne – Évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix

(aller à l’ensemble des articles du Blog de l’Évêque)

« Ce qui importe, c’est que chaque croyant discerne son propre chemin et mette en lumière le meilleur de lui-même, ce que le Seigneur a déposé de vraiment personnel en lui (cf. 1 Co12, 7) et qu’il ne s’épuise pas en cherchant à imiter quelque chose qui n’a pas été pensé pour lui. Nous sommes tous appelés à être des témoins, mais il y a de nombreuses formes existentielles de témoignage. »

Pape François – Gaudete et Exultate n° 11

Actualité