Ariège Catholique
  Menu
  |    

Noël ? – Réveiller l’enfant qui dort en nous !

par | 23/12/2017

Noël ? – Réveiller l’enfant qui dort en nous !

Quand un enfant regarde vers le futur, pour lui, tous les possibles sont ouverts ; tous ses rêves peuvent un jour devenir réalité ! Il est l’héritier de ce prophète-enfant laissant s’exprimer à voix haute ses songes les plus fous :
« Le loup habitera avec l’agneau,
            la panthère se couchera avec le chevreau
            …/… La vache et l’ourses paîtront,
            ensemble se coucheront leurs petits …/…
            Le nourrisson jouera sur le repaire de l’aspic,
            sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main.
            On ne fera plus de mal ni de violence
            Sur toute ma montagne sainte… » (Isaïe 11, 6-9)

L’enfant croit que le monde peut accéder enfin à l’amour, la justice et la paix.
– Il croit qu’il peut, avec ses faibles forces, changer le cours des choses.
– Il croit que les hommes (ou au moins l’immense majorité d’entre eux) sont bienveillants.
– Il croit que son papa est un héros et sa maman une vraie princesse.
Il croit que tous ceux qui s’engagent n’attendent rien pour eux-mêmes, et ne portent que le souci des autres et du bien commun.
– Il croit que la mort n’existe pas et que ceux qu’il aime ne lui seront jamais enlevés. Oui, il croit que l’amour est plus fort que la mort.
– Il croit que le monde est beau, bon et lumineux ou, qu’en tout cas, il le deviendra très bientôt.
– Il croit que ses bêtises sont pardonnées et ne se paralyse pas à force de culpabilité.
– Il éclate de rire ou éclate en sanglots, se donnant tout entier à ses émotions joyeuses ou tristes.

Et puis, il avance dans la vie, grandit… et alors, très souvent, les expériences douloureuses du chemin, opérant un vrai travail de sape, le désenchantent, lui faisant renoncer peu à peu, sans qu’il y prenne garde, à ses rêves d’enfant…

Mais, dans une nuit d’hiver, une étoile tombe du ciel et lui dit : « non tu ne dois pas renoncer ! » Ce qui fait de toi un homme, une femme, au sens le plus noble, c’est justement cette capacité à continuer à croire en tes rêves. Tu es convié à réveiller l’enfant qui, en toi, a préféré sans doute cet état d’inconscience du sommeil au spectacle parfois si terrible, si dramatique, de toi même et de ce monde.
Noël semble pouvoir opérer ce sursaut. Certains vivent cette fête en croyant, et pensent que Dieu lui-même vient opérer en eux ce réveil. D’autres adhèrent à cette forte symbolique sans y mettre l’assentiment de la foi. Mais tous, ou presque, se surprennent à rêver à nouveau, comme des enfants, au cœur de cette nuit.
Et cela est probablement la meilleure nouvelle qui soit pour notre humanité. Une espérance est à nouveau possible !