Aller au bistrot du quartier, le nouvel acte solidaire ?

Le 2 juin les activités de la restauration reprennent, enfin !

Nous ne parlons cependant pas uniquement du fait de pouvoir sortir, retrouver des amis et bien manger. Nous pensons tout particulièrement à notre voisin, le petit restaurant de quartier qui a dut fermer pendant deux mois.

Deux mois sans rentrées d’argents pour payer le bail, les salariés et autres charges. Plus que jamais nos restaurateurs ont besoin de nous ! Tout au long de la période de confinement nous avons veillé sur nos voisins démunis, sur nos parents âgés, nos producteurs locaux, nos libraires, n’oublions pas tous ceux qui rependrons cette semaine.

Manger dans un restaurant de proximité est maintenant, plus que jamais, un acte profondément solidaire. Nous nous investirons pas seulement pour le local mais aussi pour l’humain derrière le local que l’on peut avoir tendance à oublier. La petite bavette/frite du quartier c’est Michel, qui emploie Bernadette sa femme à la caisse, Thierry et Jean-Jacques ses cuistos et Nadège serveuse en salle.

Alors, allons manger et tailler cette bavette ! Chers amis à vos bistrots de quartier !

Bon appétit !

Recevoir la Newsletter