Le Pape reconnait les vertus héroïques de Jérôme Lejeune

« Ce n’est pas la médecine qu‘il faut redouter, mais la folie des hommes. Notre pouvoir de modifier la nature en utilisant ses lois s’accroît chaque jour de l’expérience de ceux qui nous précédés. Mais utiliser ce pouvoir avec sagesse, voilà ce que chaque génération doit apprendre à son tour. Certes, nous sommes aujourd’hui plus puissants qu’autrefois, mais pas mieux avisés : la technologie est cumulative, la sagesse ne l’est pas. »  (Jérôme Lejeune)

(source de l’article : https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2021-01/pape-decret-jerome-lejeune-vertus-vie.html)

Le généticien, un des découvreurs de la trisomie, et ami du pape Jean-Paul II, est déclaré « vénérable », suite à la publication d’un décret de la Congrégation pour les Causes des Saints.

La Congréation pour la Cause des Saints a promulgué ce jeudi de nouveaux décrets approuvés par le Pape François, reconnaisant le martyre et les vertus héroïques de plusieurs figures. Parmi elles figurent le professeur Jérôme Lejeune (1926-1994), professeur de génétique et l’un des découvreurs de la trisomie 21. Personnage important de la recherche médicale en France puis dans le monde, et loué dans sa recherche et ses efforts pour protéger la vie, Jérôme Lejeune était un ami du Pape Jean-Paul II, qui s’était recueilli sur la tombe du professeur lors de son voyage en France en 1997, à l’occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse.

Sa proximité avec le Saint-Siège est ancienne. En 1974, il est nommé par le Pape Paul VI à l’Académie pontificale des sciences. En 1981, il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques en France. Durant des années, en parallèle de ses travaux de recherche, le professeur Lejeune donnera de nombreuses conférences dans le monde entier pour défendre la vie et rappeler la diginité des personnes atteintes de trisomie. Le généticien avait été nommé premier président de l’Académie Pontificale pour la Vie, en 1994, quelques semaines avant sa mort, le matin de Pâques.

D’autres figures déclarées vénérables

Parmi les autres décrets publiés ce jeudi, la Congrégation pour la Cause des Saints reconnaît le martyre d’un prêtre italien, Giovanni Fornasini, assassiné le 13 octobre 1944 pour son opposition au nazisme et au fascisme. Six autres décrets reconnaissant les vertus héroïques de servants et servantes de Dieu ont par ailleurs été publiés:

-Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Michel Archange Maria Antonio Vinti, prêtre diocésain; né le 18 janvier 1893 à Grotte (Italie) et mort sur place le 17 août 1943;

-Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Ruggero Maria Caputo, prêtre diocésain; né le 1er mai 1907 à Barletta (Italie) et décédé le 15 juin 1980;

-Les vertus héroïques de la Servante de Dieu Marie Joséphine de Jésus (née Elisabeth Prout), Fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la Sainte-Croix et de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ  née le 2 septembre 1820 à Shrewsbury (Angleterre) et morte à Sutton (Angleterre) le 11 janvier 1864;

-Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu James Masarnau Fernández, fidèle laïc; né le 10 décembre 1805 à Madrid (Espagne) et mort dans cette ville le 14 décembre 1882;

-Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Pasquale Canzii, séminariste; né le 6 novembre 1914 à Bisenti (Italie) et mort à Penne (Italie) le 24 janvier 1930;

-Les vertus héroïques de la Servante de Dieu Adelaide Bonolis, fidèle laïque, fondatrice des œuvres d’assistance et de rédemption sociale; née le 14 août 1909 à Milan (Italie) et y décédée le 11 août 1980

Recevoir la Newsletter