Démarche synodale 2021-2023

28/12/2021

Une rencontre et une prochaine invitation

À l’initiative du groupe Action Catholique des Femmes (ACF), une première rencontre s’est déroulée le 14 décembre 2021, à la Maison Sainte-Geneviève, à Foix, avec 14 participantes et les deux aumôniers :

Au préalable, des informations sur la question dans différents lieux :

Comment est reçue cette annonce ? Par qui est-elle faite ?

Certaines personnes appartenant à d’autres groupes ont amorcé une réflexion, mais le constat est déjà le nombre plus important de femmes… Preuve que ces dernières se sentent plus concernées que les hommes ?

Il nous paraît indispensable de se réunir et de travailler pour parler ensemble d’une situation qui nécessite des explications, des mises au point pour envisager des propositions de réforme.

Toutefois, on perçoit le poids des mentalités et la lourdeur de l’institution ; mais si les évêques l’ont fait… !

Il faut surtout que les chrétiens prennent conscience de leur place dans l’Église et de leur mission de baptisés… qui n’est pas seulement de dire sa foi.

Pourquoi et comment s’engager dans ce processus ?

Nous avons ensuite constitué trois groupes pour réfléchir aux trois questions de l’ACF

  • Marcher ensemble ?
  • Esprit saint es-tu là ?
  • Quelle Église demain ?

Chaque groupe a avancé à son rythme pour lancer la réflexion sur le premier point.

Marcher ensemble :

Quelques remarques : « marcher ensemble » plus difficile en Église ou en société ?

Même à l’Église on est le plus souvent à côté, en relation, certes, fraternelle, mais sans forcément un cheminement ; ceci pour l’assistance aux célébrations. Par contre, on marche ensemble en équipe ACF, ou avec des bénévoles à l’aumônerie de l’hôpital ou avec un groupe de lecture de la Parole parce que des liens se créent ; donc en d’autres occasions qu’à la messe… En reconnaissant que les chrétiens devraient plus réagir pour préparer en équipe des liturgies, pour accueillir, et pour montrer plus de participation.

Sur une autre question : nous sommes convaincus que l’Esprit souffle ailleurs et notamment lorsque des groupes de bénévoles chrétiens ou pas donnent de leur temps pour aider, accompagner des personnes dans le besoin, des migrants, visiter des malades…

Sans aller plus loin dans un échange que nous poursuivrons : nous retenons un élément de réforme noté par le pape François « commencer par la réforme de nous-mêmes en nous laissant transformer par l’Évangile » !

Nous devrons poursuivre lors d’une prochaine réunion fixée le 18 janvier.

Pour l’ACF, Colette Franco

Tract de l’invitation du 18 janvier 2021